Que faire avec votre remboursement d’impôt?

Partagez
Tweetez
Envoyez

Recevoir un chèque de Revenu Canada! Quelle joie!

Suivi par la question stressante: que faire avec cet argent? Le dépenser ou l’épargner?

Malheureusement, vous devez revenir sur Terre et prendre une décision financière rationnelle: Payer vos dettes? Investir dans le CELI ou le REER? Payer son hypothèque? Épargner pour l’éducation des enfants?

1) Vos dettes: les dettes de consommation comme les cartes de crédit, les prêts personnels, les prêts automobiles généralement ont un taux d’intérêt assez élevé.

Probablement plus élevés que le revenu généré par vos placements. Il est très avantageux de les payer rapidement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

2) Votre hypothèque: les taux hypothécaires sont présentement très bas. Certains placements peuvent vous rapporter plus que le taux payé sur votre hypothèque et votre maison est un investissement.

Cette décision dépend aussi de votre budget. Si vos paiements sont très élevés au point d’affecter votre style de vie, alors remboursez afin de diminuer vos mensualités.

3) Investir dans un REEE: si vous avez des enfants de 1 jour à 17 ans, c’est à votre avantage de participer à un régime enregistré d’épargne-étude. Le gouvernement fédéral accorde une subvention de 20% quand vous cotisez jusqu’à 2 500 $ dans un REEE chaque année jusqu’à concurrence de 500 $ par année, par enfant.

4) Acquittez votre prêt REER: Si vous avez emprunté à des fins de placement dans un REER, utilisez votre remboursement d’impôt pour régler votre dette. Vous réduirez vos frais d’intérêts et pourrez mettre de côté l’argent qui autrement aurait servi à payer les mensualités de votre prêt.

5) Cotisez à un compte d’épargne libre d’impôt: Vous pouvez verser jusqu’à 5 500 $ par année à un CELI. Vos cotisations ne sont pas déductibles d’impôt, mais vous ne paierez pas d’impôt sur les revenus de placement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le meilleur conseil que l’on puisse donner concernant les remboursements d’impôt est de les éviter. Après tout, c’est comme si le gouvernement vous remboursait un prêt que vous lui avez accordé sans intérêt parce que vous avez payé trop d’impôt.

Si vous versez un montant important dans votre REER chaque année, demandez à votre employeur de déduire moins d’impôt de vos chèques de paie. Vos liquidités mensuelles augmenteront de sorte que vous pourrez faire fructifier ces montants supplémentaires dans votre propre intérêt au lieu de celui du gouvernement.

N’oubliez pas de consulter un planificateur financier avant de prendre une décision importante qui pourra influencer votre style de vie à court et long terme.

* * *

Cet article a été préparé par Monique Telmosse CFP®, représentante inscrite auprès de Patrimoine Hollis, division de Scotia Capitaux Inc., membre du Fonds canadien de protection des épargnants et de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières. Téléphone: 416-412-4268. Les points de vue ou recommandations formulés ici sont strictement ceux de Monique Telmosse et non de Patrimoine Hollis.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur