Quand le trou dans la couche d’ozone disparaîtra-t-il?

Le "trou" dans la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique en 2004. Photo: Glenn Research Center (https://www.dvidshub.net/image/859527) [domaine public], via Wikimedia Commons.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le trou dans la couche d’ozone au-dessus du pôle sud se résorbe, selon une étude parue la semaine dernière dans Science. Mais il faudra attendre encore quelques décennies avant qu’il ne disparaisse complètement.

Selon cette étude dirigée par Susan Solomon, du Massachusetts Institute of Technology, ce trou a diminué de 4 millions de kilomètres carrés, soit l’équivalent de l’Inde, entre 2000 et 2015.

Les interdictions décidées avec la signature du protocole de Montréal en 1987 commencent donc à produire leur effet. Mais il y a encore du chemin à faire: au maximum de son étendue, en octobre dernier, le trou couvrait encore une superficie de 28,2 millions de kilomètres au-dessus de l’Antarctique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Située entre 20 et 30 kilomètres d’altitude, très concentrée en ozone, un gaz qui absorbe 98% des rayons ultraviolets du Soleil et protège ainsi la vie sur Terre.

Selon le modèle proposé par les auteurs de l’étude, il faudra attendre 2050 avant que le trou ne soit plus considéré comme significatif. Faux, réplique Michaela Hegglin, spécialiste de l’atmosphère à l’université de Reading, au Royaume-Uni, dans la revue Nature: pas avant la fin du siècle!

En attendant, le trou situé au dessus du pôle Nord, plus petit, n’a quant à lui toujours pas montré de signe de guérison.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur