Prix Tamarac: la lecture en fête

Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour la troisième année consécutive, les jeunes francophones de la province vont pouvoir élire leur coup de cœur littéraire du moment. Le prix Tamarac, l’un des sept du programme «Forêt de la lecture» créé en 1994, encourage les jeunes à lire en français tout en promouvant les auteurs locaux.

Sous la direction de l’Association des bibliothèques de l’Ontario, le prix Tamarac invite les jeunes de la 3e à la 6e année à lire en leur permettant de voter pour leurs livres préférés parmi une sélection des meilleurs ouvrages canadiens rédigés en français.

Ce programme, qui a vu le jour en 2009, a été décliné l’année suivante en deux prix distincts adaptés à plusieurs niveaux de lecture.

Le prix Tamarac s’adresse donc d’abord aux écoles de langue française, tandis que le prix Tamarac Express est davantage réservé aux écoles d’immersion, bien que chaque classe ait le choix entre l’un ou l’autre prix.

Un comité de lecteurs, essentiellement composé de bibliothécaires et d’enseignants, se réunit au mois d’août pour décider des livres qui concourront pour l’année à venir. Chaque été, environ 100 livres sont passés au peigne fin pour seulement n’en retenir qu’une vingtaine.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les listes, dévoilées aux écoles au mois d’octobre, comprennent donc chacune dix livres méticuleusement choisis par le comité. Chaque enfant doit lire au moins cinq de ces dix livres pour pouvoir voter au mois d’avril, et ainsi récompenser son auteur préféré.

Une cérémonie importante

Chaque année sur Harbourfont, une grande fête est organisée à l’occasion de l’élection du prix Tamarac.

Cette année, les livres gagnants seront dévoilés le 16 mai, en présence d’un ou plusieurs auteurs des ouvrages nominés.

«À chaque fois, c’est spectaculaire! Les enfants crient à la vue des auteurs et lors de la divulgation du livre gagnant… De vrais fans!», raconte Céline Marcoux-Hamade, bibliothécaire de Toronto spécialiste des services en français.

Le succès est tel que les maisons d’édition encouragent vivement leurs auteurs à faire partie de la fête; aussi, cette année, l’association espère recevoir Mirelle Messier, l’auteure torontoise de Coup de théâtre à Stratford, en lice pour le prix Tamarac Express.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’an dernier, une classe de la province a même eu la chance de recevoir Karine Gottot et Maxim Cyr, auteurs de Les Dragouilles 2: Les Bleues de Montréal, gagnant du prix Tamarac Express en 2011.

Un projet ambitieux

«Le but est d’encourager les enfants à lire plus en français, tout en les sensibilisant à la littérature canadienne», explique Céline Marcoux-Hamade.

«L’organisation de l’événement demande beaucoup de travail, mais le jeu en vaut la chandelle».

Sans elle, ainsi que sans l’aide de Christine Labelle et Monique Brulé, deux des moteurs de ce programme, le prix Tamarac n’aurait pu voir le jour.

Le succès ne s’est pourtant pas fait attendre: l’an passé, l’événement comptait 66 écoles inscrites et ce nombre a déjà été dépassé cette année. Si toutes les écoles francophones de l’Ontario peuvent participer, n’importe quel enfant peut néanmoins s’inscrire à titre personnel et voter lui aussi pour son livre préféré.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Face à l’engouement généré par le prix depuis ses débuts, l’Association des bibliothèques de l’Ontario a décidé d’étendre le programme aux plus petits, en lançant dès l’année prochaine un prix pour les albums, réservés aux enfants de la maternelle à la 2e année.

À tous les jeunes participants, rendez-vous le 16 mai prochain sur Harbourfront pour l’élection des deux coups de cœur de l’année.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur