Philadelphie en quelques rounds

Partagez
Tweetez
Envoyez

Quelques jours ne viendront pas à bout de votre curiosité pour cette ville fondatrice de la Constitution des États Unis, mais ils vous donneront un avant-goût du meilleur de Philadelphie et l’envie d’y retourner.
Pour ma part, j’ai suivi les traces de Rocky Balboa jusqu’en haut des marches et me suis emparée de Philly en quelques rounds.

Round 1 : Histoire

Berceau de la création des États-Unis, Philly est la ville où fut rédigée la Déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique le 4 juillet 1776, et où fut signée la Constitution américaine en 1783.

Elle fut même la capitale des États-Unis de 1790 à 1800. Fondée en 1682 par le quaker William Penn, Philadelphie s’enorgueillit d’espaces verts et d’une harmonie de vie et d’architecture uniques.

Son centre-ville riche en Histoire invite à l’exploration: Elfreth’s Alley, la plus vieille rue de la ville offre un agréable retour en arrière avec ses pavés et maisons de guingois. La maison-musée de Betsy Ross qui aurait cousu le premier drapeau américain et le cimetière où fut enterré Benjamin Franklin ne sont qu’une introduction à l’Histoire de «La cité de l’amour fraternel».

La Vieille Ville poursuit cette ballade dans le temps avec ses ruelles pavées, ses églises d’un autre âge et ses galeries passionnantes. Mais c’est peut-être à l’Independance National Historical Park que l’émotion gagne lorsqu’on s’attarde devant la fameuse Liberty Bell, le Hall de l’Independance et la President’s House.
 
Un arrêt s’impose au passionnant National Constitution Center dédié à la Constitution Américaine qui met en perspective l’idéalisme d’alors et la réalité d’aujourd’hui.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Round 2 : Arts and culture

Ce n’est peut-être pas l’image que l’on associe immédiatement à la ville, mais Philadelphie est la ville culturelle par excellence.

Plus de 90 galeries et musées prestigieux et quelque 3 500 fresques murales. Philly a de quoi séduire les amateurs d’art. L’art se déploie tout autour du badaud, au coin de chaque rue ou presque.

Pour les passionnés de peinture, quelques incontournables: la Pennsylvania Academia of Fine Arts (PAFA) recèle de très belles toiles et expose les oeuvres des étudiants en résidence.

Le Musée des Arts de Philadelphie, connu – entre autres – pour abriter la plus grande collection au monde des œuvres de Marcel Duchamp, offre une magnifique exposition sur les Impressionnistes et Paul Durand-Ruel jusqu’au 13 septembre 2015 (à voir absolument!).

La Fondation Barnes expose dans un drôle d’agencement une collection inestimable de maîtres impressionnistes et postimpressionnistes, parmi lesquels 181 Renoir, 69 Cézanne, 59 Matisse, 46 Picasso, des Soutine, Rousseau, Modigliani, Van Gogh, etc.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Musée Rodin et les Magic Gardens sont autant d’occasions de se cultiver et de se faire plaisir. Et pour ceux que le «street art» inspire, une expédition fresques murales de la ville s’impose.

Créé en 1984, le programme artistique et de réinsertion sociale a permis la réalisation d’un nombre impressionnant de fresques murales qui classe Philadelphie la première ville mondiale en décorations murales et en font une destination artistique originale. Fascinant.

Round 3: Famille

Avec ses larges avenues et ses grands trottoirs, ses espaces d’eau et ses parcs, Philadelphie s’adresse aux familles.

Zoos, parcs d’amusement, rampes de skate et musées, Philly a de quoi contenter petits et grands. Le coup de coeur va sans doute au Benjamin Franklin Museum, dédié aux sciences de manière ingénieuse et ludique (se transformer en globules blanc et rouge et circuler dans un organisme géant ou déclencher des signaux électriques permettant le contact entre les différents systèmes nerveux et musculaires du corps saura plaire à tous).

Les musées d’arts offrent également des programmes aux jeunes pour les sensibiliser à la peinture (en témoigne l’Art Splash philamuseum)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

N’oublions pas non plus le pèlerinage obligatoire pour les fans de Rocky qui peuvent reprendre l’itinéraire d’entraînement du boxeur à travers la ville pour finir triomphant en haut des marches du Philadelphia Museum of Arts. Par ailleurs, pour les amateurs de cinéma, un tour des différents lieux de tournages de films à succès à Philadelphie est proposé.

Round 4: Plaisir

Différents angles, différents plaisirs rencontrés à Philly. Le défi : en découvrir un maximum, en quelques jours, à pied ou en vélo (un programme pour explorer la ville à deux roues rend l’exploration amusante et parfois plus rapide).

Quatre rounds en trois jours, avec des pauses culinaires variées bien méritées dans des lieux aussi insolites que la Brasserie La Peg dans une ancienne station de pompage lapegbrasserie ou le bistro tendance le Fork forkrestaurant

Ne pas oublier les pièces de théâtre qui foisonnent en ville dès la fin juin et les concerts. Vous l’avez compris, l’enthousiasme me porte aux nues et me voici en haut des marches, les bras levés, victorieuse. Mission accomplie. Et quel plaisir!

En bas, la statue de Rocky impassible fait face aux hordes de touristes venus la photographier. Espérons que ce sera le coup de feu d’un marathon histoire-art-culture dans l’une des plus belles et des plus grandes villes des États-Unis.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur