Nouveau chapitre pour la communauté francophone de Peterborough

Bénédiction et ouverture officielle de l’école Monseigneur-Jamot

école élémentaire
Des élèves de l'école Monseigneur-Jamot lors du Jour des Franco-Ontariens.
Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est le vendredi 4 mai qu’a eu lieu la bénédiction et l’ouverture officielle des nouveaux bâtiments de l’école catholique Monseigneur-Jamot et du Centre éducatif Les petits curieux, présidées par l’évêque de Peterborough, Daniel Miehm, en présence de plusieurs représentants des différentes sphères gouvernementales, partenaires communautaires et parents.

C’est un nouveau départ pour cette école catholique de langue française du Conseil scolaire MonAvenir qui célèbre cette année son 20e anniversaire.

Le conseiller scolaire de la région, Roger Brideau s’est dit très heureux de célébrer avec la communauté scolaire de Monseigneur-Jamot. «L’ouverture de cette nouvelle école vient répondre au besoin criant de ces nombreuses familles qui n’attendaient qu’une école secondaire à proximité de chez eux pour se prévaloir de leur droit à l’éducation catholique de langue française, jusqu’à la 12e année.»

De la maternelle à la 12e

L’école accueillera en septembre des élèves de la maternelle à la 9e année. Des niveaux du palier secondaire seront graduellement ajoutés pour qu’à terme, les élèves francophones catholiques de la région puissent y faire toute leur scolarité, de la maternelle à la 12e année.

Le Centre éducatif Les petits curieux permet également d’accueillir des bambins et des enfants d’âge préscolaire avec ses 39 places en garderie.

Le directeur de l’éducation, André Blais, a remercié les élèves, les membres du personnel et les parents de l’école ainsi que toute l’équipe du Conseil scolaire catholique MonAvenir qui ont travaillé «en communion» pour permettre l’ouverture de l’école.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Missionnaire

Monseigneur Jamot était l’évêque fondateur du diocèse de Peterborough, qui s’étendait alors de Peterborough jusqu’à la frontière du Manitoba en passant par le Nord. Il a quitté la France en 1855 pour fonder des paroisses et missions pour servir les catholiques qui s’établissaient au nord de Toronto. «Il avait un coeur de missionnaire. Il a littéralement donné sa vie en servant les fidèles de son grand diocèse: francophones, anglophones et autochtones», a-t-on fait valoir.

Des élèves de différents niveaux scolaires ont régalé les invités de chant, violon, piano et danse, notamment sur la musique entraînante de Stromae.

La présente Melinda Chartrand a remercié le père Jean-Pierre Pilon, aumônier de l’école, de son «élan missionnaire» au service de la communauté catholique de langue française de Peterborough et des environs.

Elle a remis au père Pilon et à Monseigneur Miehm une photo des élèves de l’école vêtus de vert et de blanc et faisant un grand coeur, prise à l’occasion du Jour des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens, le 25 septembre dernier.

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir accueille cette année plus de 17 000 élèves, au sein de 59 écoles sur un territoire qui s’étend de la péninsule du Niagara à Peterborough et du lac Ontario (Toronto) à la baie Georgienne.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur