Pas si primitif l’homme de Néandertal

Au Musée canadien de l'histoire à Gatineau

Objets exposés au Musée canadien de l'histoire.
Partagez
Tweetez
Envoyez

En dehors des spécialistes de notre histoire, l’homo neanderthalensis ne tient pas le devant de la scène. C’est bien dommage, car il semble que cet individu et ses congénères ont tenu une place importante dans l’histoire de l’espèce humaine.

Le Musée canadien de l’histoire organise une exposition en cours jusqu’au 26 janvier 2020, qui éclaire les choses. Ce musée est situé à Gatineau, en face du Parlement d’Ottawa, et il suffit de traverser la rivière des Outaouais pour s’y rendre.

Proche de nous

«Créature des cavernes ou proche parent? Partez à la rencontre de l’homme de Néandertal, un être longtemps considéré comme primitif, mais en réalité beaucoup plus proche de nous qu’on ne le croyait.»

https://www.u-picardie.fr/beauchamp/conferences/La_lignee_fichiers/lignee_T_Amata.jpeg

C’est ainsi que le Musée de l’histoire annonce cette exposition très spéciale. Et spéciale, elle l’est bien, car elle présente une grande exposition du Muséum national d’histoire naturelle de Paris apportant une nouvelle vision de cette espèce du genre Homo, à laquelle appartient l’homme de Néandertal, grâce aux plus récentes découvertes scientifiques.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mythes

Pour la première fois, une exposition regroupe et présente des fossiles que l’on a rarement l’occasion de voir, car ils ne font pas souvent l’objet d’une exposition publique. C’est donc une occasion exceptionnelle de les voir et on voudra en profiter.

Et le Musée donne cette explication qui facilite la compréhension que le visiteur peut avoir de l’homme de Néandertal. «Dans le cadre de notre nouvelle exposition spéciale Néandertal, des bénévoles positionnés à deux stations interactives amènent le public à se défaire de certains mythes inexacts et dépassés au sujet de nos cousines et de nos cousins des temps anciens.»

Silex taillés.

Disparu il y a 30 000 ans

«Grand chasseur, l’homme de Néandertal façonnait la pierre, maîtrisait le feu et enterrait ses morts. Il a peuplé l’Europe et l’Asie pendant 300 000 ans avant de disparaître mystérieusement il y a 30 000 ans.»

En 1829, un crâne d’enfant est trouvé à Engis en Belgique; en 1848 un crâne complet à Forbes Quarra (Gibraltar). C’est en août 1856 que Néandertal fait sa véritable entrée en scène.

Crâne de Néandertalien.

Les ouvriers d’une carrière – dans la vallée (Thal) de Néander, à l’est de Düsseldorf, en Allemagne, découvrent des ossements et un fragment de crâne, ils les remettent à l’instituteur local, passionné d’histoire naturelle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Elle permet de découvrir ce que pouvait être ou faire ces représentants de l’espèce humaine d’il y a bien longtemps.

Vers la vallée de Neander ou Néanderthal ou Neandertal. La rivière Düssel à l’endroit où a été découvert l’homme de Neandertal.

Le temps et l’espace des Néandertaliens

Des visites guidées sont organisées, ce qui facilite la connaissance de ce que l’on voit: crânes, pierres taillées, représentations, etc. Ainsi, on est assuré de comprendre ce que l’on voit et de situer en leur temps et leur espace les Néandertaliens.

C’est une exposition originale conçue par le Muséum national d’Histoire naturelle – Musée de l’Homme (Paris) et adaptée par le Musée canadien de l’histoire, avec le soutien du gouvernement du Canda.

Pierres taillées.

Catalogue précieux

On ne quitte pas le musée sans emporter le petit catalogue souvenir de la visite et document précieux pour approfondir nos connaissances sur l’homme de Néandertal.

Ce catalogue-souvenir jette un nouveau regard sur cette espèce du genre Homo grâce aux plus récentes découvertes scientifiques. Il présente des fossiles exceptionnels rarement exposés au public en dehors de l’Europe.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce petit livre de 120 pages, qui ne coûte que 9,95 $, de 15 x15 cm, broché, comporte une demi-douzaine de courts textes explicatifs qu’illustrent 64 reproductions, la plupart en pleine page.

La couverture du catalogue de l’exposition.

On a ainsi sous la main non seulement ce que l’on a pu voir lors de l’exposition, mai aussi un document qui nous permet d’inscrire les Néandertaliens dans nos connaissances familières.

C’est dire le grand intérêt de ce petit ouvrage pour nous-mêmes ou pour d’autres membres de notre famille ou des amis qui n’ont pu voir cette exposition pour différentes raisons. Ainsi peut se poursuivre ce voyage dans le temps, que l’on ne peut effectuer que bien rarement.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur