Ontario: le port du masque recommandé mais pas obligatoire

Les commerces peuvent l'exiger

Magasinage masqué et ganté.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Même si plusieurs commerces ne sont pas assez spacieux pour permettre la distanciation physique entre chaque client, le premier ministre ontarien Doug Ford ne veut pas y rendre obligatoire le port du masque sanitaire.

Il encourage toutefois «fortement» les Ontariens à se couvrir le visage lorsqu’ils sortent de chez eux.

«Nous n’avons pas la main d’oeuvre pour courir après ceux qui ne portent pas de masque», a-t-il dit en conférence de presse mardi.

La question lui a été posée en réponse à une éclosion de CoViD-19 survenue dans une quincaillerie, où une quinzaine d’employés ont testé positivement au virus.

Plusieurs entreprises, comme la chaîne d’épicerie Longo’s, imposent le port du masque à l’intérieur pour tous les clients.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Plusieurs employés de supermarchés et d’autres commerces portent une visière de protection.

Un nouveau guide pour les entreprises

Le gouvernement Ford a annoncé un nouveau guide, une sorte de boîte à outils, contenant des directives de santé et de sécurité pour les entreprises et les travailleurs afin de se préparer à la réouverture.

«Plus de régions entrent dans la Phase 2 du déconfinement, et nous voulons donner aux entreprises les outils et les ressources dont ils ont besoin pour s’adapter et pour avoir du succès dans ce nouvel environnement», a noté le premier ministre.

Ce dernier a aussi tenu à encourager la population à consommer et à voyager localement, cet été, pour soutenir les entreprises et l’économie de la province.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, et le ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences, Monte McNaughton.

Toronto devra attendre

Lundi, le gouvernement avait autorisé de nouvelles régions à se joindre – dès ce vendredi – à celles qui sont déjà passées à la prochaine phase du plan de déconfinement de l’Ontario.

Toronto, Peel et Windsor n’en font pas partie. Ce sont les seules régions qui ne pourront pas ouvrir leurs terrasses et leurs salons de coiffure.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La population devra continuer d’être patiente, a répété Doug Ford.

Pourquoi ces trois régions en particulier? «Les nombres sont encore plus hauts qu’on ne l’espérait, malheureusement», a noté la ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott.

Ceci dit, M. Ford a soutenu que ces régions n’auront pas à attendre encore «trop longtemps». Le premier ministre espère pouvoir annoncer le déconfinement de ces trois régions restantes le 26 juin, mais que tout dépendra du nombre de cas.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a vanté les mérites du dépistage en Ontario, affirmant que l’Ontario a atteint un niveau historique d’un million de tests effectués.  À ses dires, le suivi des personnes infectées par le virus se passe bien aussi.

Mesures de distanciation dans un véhicule de la TTC.

Stimuler le tourisme

Par ailleurs, la province investira 13 millions $ pour stimuler le tourisme et pour soutenir les entreprises dans leur relance économique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La ministre Lisa MacLeod a aussi fait savoir qu’elle effectuera cet été une tournée de l’Ontario, baptisée Le monde dans une province, pour faire la promotion du tourisme.

Elle commencera sa tournée aux chutes Niagara, ce vendredi, afin de célébrer la réouverture de la région.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur