Nouvelles gares de trains GO

Harmonisation du plan SmartTrack de Toronto et du Service régional express de Metrolinx

Le dernier plan montrant les lignes de trains GO (en vert) et celles du plan SmartTrack de Toronto (en bleu).
Partagez
Tweetez
Envoyez

Six gares de train GO seront construites par la province en appui au plan SmartTrack de la Ville de Toronto: à l’Ouest du centre-ville à St. Clair Ouest et Keele, et dans Liberty Village (King et Dufferin), et à l’Est du centre-ville à proximité du site Unilever à l’embouchure de la rivière Don et du boulevard Lakeshore, à Gerrard et Carlaw, et à Scarborough à l’angle de Finch Est et Kennedy, et de Lawrence Est et Kennedy.

SmartTrack s’ajoute au «Service régional express» de la province, qui fournit un service de transport ferroviaire urbain similaire au métro sur les voies ferrées GO existantes.

Dans quelques années, il relierait les trois principaux pôles d’emploi de la région de Toronto: le centre de Markham, le quartier financier du centre-ville et les environs de l’aéroport.

On est loin du système à 22 stations promis en campagne électorale par John Tory, mais l’expansion envisagée donnera tout de même «une véritable impulsion à la ville et à l’économie de la région», a commenté le maire lundi.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il est clair qu’on cherche désormais à harmoniser le plan SmartTrack de Toronto et le Service régional express (SRE) de Metrolinx.

Le comité de planification de la Ville et la Commission des transports présentaient d’ailleurs au public, le 1er juin, les options considérées pour «SmartTrack/GO SRE», les lignes de trains légers d’Eglinton Ouest et d’Eglinton Est, l’extension du métro à Scarborough, le projet de nouvelle ligne de métro de la station Pape vers Queen et le centre-ville, et le transport en commun le long du lac.

Les nouvelles gares de trains GO proposées seront examinées à la réunion du conseil d’administration de Metrolinx le 28 juin. La réalisation de ces installations sera conditionnelle à la disponibilité du financement, aux processus d’évaluation environnementale, et à la planification, l’ingénierie et la conception.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur