Nouvelles découvertes en Nouvelle-Angleterre

Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour plusieurs, la Nouvelle-Angleterre se résume à Cape Cod, Ogunquit, Boston et peut-être les White Mountains of New Hampshire. J’ai récemment parcouru cinq des six États qui forment la Nouvelle-Angleterre et découvert des atouts qui méritent un déplacement à quelques heures de Toronto.

La ville la plus connue de la Nouvelle-Angleterre est Boston. Les États de cette région sont le Maine, le Massachusetts, le Vermont, le Connecticut, le New Hampshire et le Rhode Island.

À lui seul, le Maine est plus grand que tous les États de la Nouvelle-Angleterre réunis. Il produit 98% des bleuets aux États-Unis et le premier saumon pêché chaque année dans cet État est envoyé au Président américain.

Le tour que j’ai pris s’intitulait Hidden Gems of New England et était offert par Tauck Tours. Il s’agit d’un circuit haut de gamme qui inclut des nuitées dans des hôtels comme Hawk Resort (Plymouth, VT) et Mountain View Grand Hotel (NH). À chaque endroit, on est traités aux p’tits oignons.

À Boston, les musées, la cathédrale, Faneuil Hall et le marché Quincy peuvent vous tenir occupés pendant quelques jours. Comme j’avais déjà visité la capitale du Massachusetts, j’ai choisi de me rendre au Boston Public Garden pour saluer les huit canards de l’artiste Nancy Schörn; ils se nomment Jack, Kack, Lack, Mack, Nack, Ouack, Pack et Quack.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Je me suis aussi payé un Foodie Tour. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un circuit gastronomique. On se promène dans la rue Charles (Beacon Hill) et on s’arrête à divers endroits pour savourer tantôt une salade aux tomates et basilique, une tranche de pizza au homard, une crème glacée J.P. Licks, une pâtisserie et des chocolats.

Maison/musée Mark Twain

Le clou de mon voyage a été la visite de la maison/musée du célèbre écrivain Mark Twain. Son vrai nom est Samuel Longhorn Clemens.

Jeune homme, il s’embarque sur le Mississippi et vérifie la profondeur du fleuve; le capitane lui crie «Mark Twain» ou marque deux sondes dans le jargon marin. Il adopte ce pseudonyme dès ces premiers écrits.

C’est dans sa maison de Hartford (CT) que Twain écrit Les aventures de Tom Sawyer et Les aventures de Huckleberry Finn. Son bureau était dans la salle de billard, une des 22 pièces de cette somptueuse demeure.

La salle avait trois balcons pouvant offrir une bonne aération, ce qui était nécessaire puisque Mark Twain fumait 20 cigares par jour!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le National Geographic inclut la maison de Twain dans «The 10 Best Historic Homes in the World». Petite anecdote, Mark Twain (1835-1910) a publié aux 19e, 20e et 21e siècles. Son autobiographie a paru 100 ans après sa mort, selon ses propres volontés.

À deux pas de la maison de Twain se dresse la résidence d’Elizabeth Harriet Beecher Stowe, auteure de La case de l’oncle Tom (1852), roman dénonçant l’esclavagisme aux États-Unis. Quand le Président Abraham Lincoln rencontra l’auteure, il lui dit: «So this is the little lady who made the big war». (Elle mesurait à peine cinq pieds.)

Vermont Country Store

Le Vermont est connu pour ces nombreux centres de ski et aussi pour son Country Store dans le petit village de Weston.

Ce magasin général est tenu par la famille Orton depuis plus de cent ans. On y trouve des produits légendaires comme le parfum Evening in Paris, le rouge à lèvres Tangee, les bas Darn Tough et l’Orton Copper Kettle Fudge.

À Cornish (NH), il faut visiter le Saint-Gaudens Historic Site. Augustus Saint-Gaudens (1848-1907) est un des plus grands sculpteurs américains.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On lui doit, entre autres, la statue de Lincoln à Chicago et la girouette Diana au sommet du Madison Square Garden. Saint-Gaudens est d’origine française par son père qui était cordonnier à Aspet et d’origine irlandaise par sa mère. Né à Dublin, il est arrivé aux États-Unis à l’âge de six mois.

Au New Hampshire il y a une attraction qui… n’existe plus. En 1805, des arpenteurs découvrent le profil d’un vieillard sur la pente d’une montagne (Franconia Notch). On le baptise The Old Man of the Mountain.

En 1945, la législature du New Hampshire en fait son emblème officiel. En 2000, une pièce de 25 sous arbore The Old Man of the Mountain. Puis, dans la nuit du 1er mai 2003, le rocher se désintègre sans que personne ne puisse en témoigner. Le New Hampshire a maintenant un emblème non existant.

Shaker Village

Toujours au New Hampshire, on peut visiter un Shaker Village à Canterbury. Les Shakers sont des membres d’une branche du protestantisme issue des Quakers.

Ils préconisent une vie simple où hommes et femmes sont sur un pied d’égalité. Les membres doivent être célibataires (la croissance du mouvement repose sur le recrutement) et tout le monde doit contribuer à tour de rôle aux divers genres de travaux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le village Shaker de Canterbury a été fondé en 1792 et a accueilli jusqu’à 300 personnes. Le modernisme ne leur faisait pas peur. Ils ont inventé une machine à laver en 1876 et remporté un prix. Ce sont les Shakers qui ont commercialisé la vente de graines de semence en sachets ou enveloppes.

Aujourd’hui, le village est un site historique. Le mouvement Shaker est presque éteint.

Plusieurs visitent la Nouvelle-Angleterre en octobre pour admirer le coloris automnal. On les appelle les Leaf Peepers. Cette année, le spectacle était plutôt pâle, car l’été a été trop chaud et trop sec. Toronto a de quoi contenter les Leaf Peepers.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur