Nouveaux services virtuels en santé mentale

dépression
Une litanie de maladies mentales gâchent la vie de centaines de milliers de gens.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement de l’Ontario a élargi les services virtuels de soutien en santé mentale pour aider les Ontariens aux prises avec l’anxiété et la dépression face à la pandémie de CoViD-19.

Ces programmes de thérapie cognitivo-comportementale sur Internet ont été élaborés en partenariat avec MindBeacon et Morneau Shepell, et seront fournis sans frais à la population, à l’échelle de la province.

«Ce virus a profondément altéré notre quotidien et notre vie», reconnaît le premier ministre Doug Ford. «Nous faisons savoir à tous ceux et celles que la situation actuelle accable que nous sommes là pour les aider à faire face au stress, à l’isolement et à l’anxiété tout au long de cette période sans précédent.»

Le gouvernement avait déjà annoncé un investissement de 12 millions $ pour appuyer la santé mentale pendant la pandémie. Ce fonds d’urgence aide les organismes de santé mentale à embaucher et former du personnel et à acheter l’équipement et la technologie nécessaires pour soutenir leurs patients.

Les nouveaux programmes virtuels comprennent:

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

– De la thérapie cognitivo-comportementale sur Internet (TCCI, disponible en français et en anglais): les clients peuvent s’auto-orienter vers les programmes des différents prestataires de services.

– Du soutien au personnel de la santé de première ligne aux prises avec l’anxiété, l’épuisement professionnel ou un trouble de stress post-traumatique. Cinq hôpitaux ont établi un partenariat avec la province pour fournir des services spécifiques au personnel de la santé de première ligne.

– Des services virtuels de soutien en santé mentale, dont le programme Retrouver son entrain, qui repose sur l’utilisation de cahiers d’exercices et un accompagnement téléphonique, ainsi que Jeunesse, J’écoute, la plateforme de soutien pour les enfants et les jeunes.

La province a également mis sur pied le Groupe d’intervention pour la santé mentale et la lutte contre les dépendances durant la CoViD-19. Il identifie les problèmes à l’échelle du système et met rapidement en œuvre des solutions.

Plus d’un million d’Ontariens sont aux prises avec des problèmes de santé mentale et de lutte contre les dépendances chaque année.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur