Mues, une perpétuelle transformation de l’individu

Partagez
Tweetez
Envoyez

La galerie Thompson Landry du quartier de la Distillerie expose les dernières créations de l’artiste québécoise Dominique Fortin. Ses peintures sont «une étude de l’âme par l’emploi de matériaux mixtes.» Remplie d’émotions pures et de romantisme, Dominique Fortin s’efforce de représenter l’esprit humain d’une façon qui résonne avec la conscience intérieure des spectateurs.

L’exposition, intitulée Mues, regroupe 44 oeuvres inédites.

Depuis sa dernière exposition à la Galerie Thompson Landry en 2010, l’artiste a vécu une période de profondes introspections.

«Oui, si tu réussis à dire oui, la vie coule, il faut toujours accepter la vie comme telle», a ajouté Dominique Fortin, lors du vernissage du jeudi 16 mai.

«On ramène toujours le travail à ce que l’on est, c’est notre condition d’être humain. Même si mon travail est très personnel, quand il est encré sur l’humain, il devient universel.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Née à Montréal, l’artiste autodidacte à temps plein depuis 2003 aborde ainsi plusieurs thèmes dans ses créations: la métamorphose, les cycles, l’inconsistance et la légèreté de la vie.

Un savant mélange

Ses oeuvres sont à l’image de ce qu’elle désire transmettre. Dominique Fortin utilise des tableaux à fond blanc et aux couleurs vives, qui montrent ainsi une matière picturale très douce.

Utilisant tout ce qui lui tombe sous la main (papier, tissu, carton…) et utilisant différents médias qui apportent chair, profondeur et sensualité, elle enrichit son univers à l’aide de textiles, de dorures, de transferts d’image et de textes écrits.

La stabilité acquise durant ce processus a inspiré un cheminement allant de la rêverie vers le réel.

Son habile équilibre entre le réalisme et l’abstrait reste par contre inchangé.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Invitation au rêve

Les spectateurs sont amenés à découvrir l’artiste à travers le regard qu’elle porte sur la nature humaine.

En dessinant initialement d’une tradition moderne, son travail s’est développé dans un style unique presque onirique, évoquant un monde fantaisiste où l’innocence règne et l’émotion se veut l’histoire d’un petit moment de rêve.

Fortin trouve l’inspiration dans les idéaux de perspectives optimistes, d’esthétiques délicates, et de constante redéfinition de la vie. Elle est présentement influencée par des gens qui sont conscients, dédiés et honnêtes envers eux-mêmes. Avec Mues, Dominique Fortin brise sa chrysalide et, avec un charmant optimisme, révèle au monde le divin papillon qu’elle est devenue.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur