Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Célébration du Mois de l'Histoire des Noirs le 23 février

En plus de prononcer la conférence principale en après-midi, Abel Maxwell participera au concert le soir de la célébration du Mois de l'histoire des Noirs du Centre francophone de Toronto. (Photo:Joël Ducharme)


15 février 2019 à 11h00

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l’Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février au centre Beanfield du Parc des Expositions. Le musicien et motivateur basé à Ottawa donnera d’abord une conférence en après-midi, puis participera au concert en soirée avec le groupe panafricain Okavango.

Un travail qui n’en est pas un

Pour Abel, venir parler de son parcours est une chance. «J’aime encourager les jeunes, les inspirer, car mon parcours est typique d’un parcours d’immigrant.»

Il racontera donc le long chemin qui l’a mené jusqu’à son succès actuel. Aujourd’hui, Abel parvient à vivre confortablement de sa passion: la musique.

C’est une chance pour celui qui aime rappeler le célèbre proverbe de Confucius: «Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.»

Croire en soi

Son secret, c’est de croire en soi. L’auteur de Transform Your Life, Business & Health était seul à y croire au départ.

Si ses parents n’étaient pas hostiles à ce qu’il fasse de la musique, ils préféraient pour lui la sécurité d’un emploi plus traditionnel. Il n’a pourtant jamais baissé les bras et aujourd’hui, tout le monde reconnaît son talent.

«Il faut suivre sa vision, c’est comme ça que j’ai réussi, c’est comme ça qu’aujourd’hui les gens croient en moi. Je le savais déjà il y a 10 ans, mais pas les autres.»

Abel Maxwell. (Photo: Joël Ducharme)

Un parcours semé d’embûches

Lorsqu’il arrive au Canada, il y a dix ans, il est seul. Rapidement, il trouve un travail dans la finance afin de payer son loyer.

Il voyage beaucoup, ce qui lui laisse peu de temps. Néanmoins, il n’a jamais abandonné la musique. «Ma journée de travail commençait à 9h, jusqu’à 5h l’après-midi. Ensuite jusqu’à 2h du matin, je travaillais sur mes chansons.»

Aujourd’hui, il planche sur son quatrième album et sa notoriété n’est plus à prouver. Il aimerait donc dire à ces jeunes que c’est possible, en croyant en soi.

Abel compte sur sa propre expérience pour convaincre les jeunes de croire en leurs rêves. «Le parcours personnel permet de mieux faire passer le message. À travers mon parcours je réussirai a inspirer certaines personnes, qu’elles foncent.  Ils se diront que si Abel a réussi, moi aussi je peux y arriver.»

Le centre Beanfield est situé près de l’entrée Est du parc des Expositions.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Une identité formée par les voyages

Francophonie
À ce stade de sa vie, Anastisia Fyk a du mal à définir sa place dans la francophonie. «Je ne parle pas le français...
En lire plus...

20 mars 2019 à 9h00

Un deuxième coming-out : «Je suis Franco-Ontarien»

Mathieu Chantelois fait son deuxième coming-out. «Je peux enfin le claironner: je suis Franco-Ontarien.»
En lire plus...

20 mars 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur