Centre de la Francophonie des Amériques: «On veut travailler avec vous»

Partagez
Tweetez
Envoyez

«On veut travailler avec vous.» C’est par ces mots que Denis Desgagné, pdg du Centre de la Francophonie des Amériques, basé à Québec, a conclu sa rencontre avec la francophonie torontoise, mercredi 19 juin dernier, au Centre Francophone de Toronto.

Créé en 2006 et inauguré dans la ville de Québec en 2008 par le président français Nicolas Sarkozy, entre autres, le Centre de la Francophonie des Amériques veut «contribuer à la promotion et à la mise en valeur d’une francophonie porteuse d’avenir pour la langue française.» 

Concentration plus accrue des acteurs responsables du rayonnement de la francophonie à travers le continent; augmentation de l’accès et de la participation; développement d’un plus grand sentiment d’appartenance: voilà les trois objectifs que se fixe le Centre de la Francophonie des Amériques.

Mais pour M. Desgagné, le plus important reste le dernier: «les jeunes ne s’identifient plus à la francophonie canadienne», dit-il, et «certains québécois ne se rendent plus compte de l’existence de communautés francophones hors Québec.»

Une francophonie à préserver

La francophonie ne se résume pas à la France et au Québec, et M. Desgagné ne cessait de le marteler. Il est important, selon lui, qu’une «grande campagne de communication soit lancée au Québec pour faire connaître la vitalité des communautés francophones.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

9,6 millions de francophones au Canada, 11 millions aux États-Unis, 9,7 millions dans l’espace Caraïbes et 2,8 millions en Amérique Latine: bien que la francophonie ne représente «que» 33,1 millions de personnes soit 4 % de l’ensemble des Amériques, il faut la préserver, jour après jour. Pour ce faire, des dispositifs d’actions sont mis en place, par le Centre, depuis 2008, dans de nombreuses régions. Au Québec d’abord, au Canada, aux États-Unis et plus particulièrement dans les provinces de la Louisiane et de la Nouvelle-Angleterre ensuite, dans les Caraïbes ou en Guyane enfin.

Tous les secteurs sont étudiés, passés au crible et améliorés, que ce soit l’éducation, l’économie, la communication ou la culture. «Tous les secteurs sont interconnectés et nous devons travailler de façon holistique», affirme M. Desgagné.

Trois programmes

Il y a trois programmes annuels essentiels offerts par le Centre, qui permettent de réunir la francophonie, de l’exporter et de la renforcer. Le forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques, en est à sa quatrième édition, et rassemble, chaque année, pendant 10 jours, une cinquantaine de participants, venant de 40 régions différentes.

L’université d’été, elle, offre une formation poussée aux jeunes francophones.

Enfin, le programme Mobilité des chercheurs, faits de conférences multiples, constitue une autre plate-forme.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des projets

Le développement d’une application appelée Le Carnet, sur téléphones et tablettes, va bientôt donner accès à tous les services en français présents sur le continent.

Le Centre veut aussi créer: une bibliothèque francophone numérique; une radio francophone universelle, appelée Radio Jeunesse; un parlement des jeunes de la francophonie des Amériques…

M. Desgagné a affirmé sa conviction de profiter de ses deux dernières années de mandat de présidence pour réaliser tous ces projets.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur