Modernisation des langues officielles : le commissaire à la recherche d’un consensus

23e Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne

francophonie

Le commissaire aux langues officielles, Raymond Théberge, avec Chantal Alarie, sa représentante en Alberta, Colombie-Britannique, Yukon et TNO. (Photo: Denis Lord)


12 juillet 2018 à 11h00

Le commissaire aux langues officielles du Canada, Raymond Théberge, déposera son propre mémoire sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles (LLO).

C’est ce qu’il a déclaré le 5 juillet à Whitehorse, après une causerie avec les fonctionnaires et élus réunis pour la 23e Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne.

Bien malin par contre qui peut prédire ce que contiendra son mémoire.

Monsieur Théberge révèle qu’il comprendra ses positions sur ce que devrait être le rôle et les pouvoirs du commissaire dans une loi modernisée, mais se refuse pour l’instant à les définir.

Tout est sur la table

«Nous n’avons rien écarté, tout est sur la table», dit Raymond Théberge. «Plusieurs intervenants ont dit qu’il devrait y avoir des pouvoirs coercitifs, un tribunal administratif. Parfois ça serait peut-être utile, mais de manière générale les institutions fédérales respectent les recommandations.»

Par contre, le commissaire considère qu’un tribunal administratif ne peut relever du commissariat puisqu’il deviendrait alors juge et parti. Il pourrait par contre être doté d’ententes exécutoires, ce qui obligerait les institutions à suivre ses recommandations, contrairement à la situation actuelle.

Après six mois en poste, Raymond Théberge est encore en réflexion sur son poste, sur la manière d’assumer les mandats de protection et de promotion.

Comme tous ses homologues provinciaux et territoriaux, il fait partie de l’International Association of Language Commissionners, où se retrouvent d’autres pays multilingues, comme l’Irlande ou la Belgique. «Il y a plusieurs modèles, d’autres commissariats ont d’autres pouvoirs», explique M. Théberge. «Mais c’est le gouvernement qui décidera quel pouvoir il donnera au commissaire.»

Consultations

Pour ce qui est des différentes parties de la modernisation de la LLO, le mémoire du commissariat devrait être nourri des consultations de la population canadienne qui ont eu lieu.

M. Théberge dit qu’il y a eu 43 consultations en personnes et que 4200 répondants anglophones et francophones ont répondu à un sondage. «Il y a un consensus que l’on doit changer la loi», dit-il.

Le Comité sénatorial permanent sur les langues officielles oeuvre également à son propre mémoire sur la modernisation de la loi tout comme devrait le faire son équivalent à la Chambre des communes, présidé par Denis Paradis.

M. Théberge, qui s’attend à comparaître devant les sénateurs, souhaite trouver un consensus avec les deux comités et éviter une compétition de rapports.

Après les élections

Le commissaire croit que le gouvernement fédéral attendra les élections de 2019 pour s’engager dans une réforme de la LLO.

«Et nous serons prêts», dit-il. «Nous aurons consulté tous les intervenants. Nous aurons une position qui aura probablement plusieurs options, parce que c’est le gouvernement qui prendra les décisions, qui amendera telle ou telle partie de la Loi. Ça fait 50 ans qu’on vit avec cette Loi au commissariat, on connaît ses lacunes et ses forces, et on souhaite faire partie intégrante du processus.»

Le commissaire suivra la mise en oeuvre du Plan d’action sur les langues officielles 2018-2023 pour s’assurer que l’attribution des fonds et la mise en place des mesures correspondent à ce qui est annoncé.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur