Microplastiques dans les océans: une étude fabriquée

Josefin Sundin et Fredrik Jutfelt ont remis en question une étude faite dans une station de recherche située sur une île de la mer Baltique. (Capture d'écran - Revue Science - http://bit.ly/2qJyOLA)

Josefin Sundin et Fredrik Jutfelt ont remis en question une étude faite dans une station de recherche située sur une île de la mer Baltique. (Capture d'écran - Revue Science - http://bit.ly/2qJyOLA)


22 mai 2017 à 12h00

Le plastique n’est certainement pas une bonne chose pour les océans. Mais pour le démontrer, la recherche vient de trébucher : une étude qui, l’an dernier, concluait que les microplastiques nuisaient à la santé des poissons, reposait sur des données «fabriquées».

Dès sa parution en juin 2016 dans la prestigieuse revue Science, des scientifiques avaient soupçonné que quelque chose n’allait pas.

Ils avaient tout d’abord allégué que les deux chercheurs n’avaient pas passé suffisamment de temps à la station de Gotland, dans la Mer Baltique, pour pouvoir conclure que les larves de perches préféraient avaler de petits fragments de polystyrène plutôt que leur nourriture naturelle. Ce qui ralentissait leur croissance et les rendait plus susceptibles d’être avalés par des prédateurs.

Les deux auteurs n’ont par ailleurs jamais déposé leurs données complètes, contrairement à la politique en vigueur chez Science.

Sept chercheurs de cinq pays ont déposé une plainte devant le Comité d’éthique de Suède. Celui-ci a conclu le 21 avril être devant un cas de «malhonnêteté scientifique». Les justifications données par les deux auteurs sont «contradictoires» et leurs données, incomplètes.

Le comité blâme également Science pour avoir accepté de publier cette étude. La revue vient de retirer l’article de ses archives. Mais la recherche avait eu l’an dernier un grand retentissement dans les médias.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassestkaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Plastic China, de Wang Jiuliang
Des films percutants au festival Planet In Focus du 19 au 22 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h50

Les réalisatrices autochtones veulent casser les clichés

Six femmes autochtones du court-métrage Creatura Dada.
18e édition du festival du film autochtone ImagiNATIVE
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h45

L’humoriste préféré des Français revient en anglais

Gad Elmaleh à Los Angeles (Photo: Todd Rosenberg Photography)
Oh My Gad le 11 novembre au théâtre Queen Elizabeth
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h40

Annulation d’Énergie Est: des raisons strictement économiques?

pipeline
Remplacé par Keystone XL: Donald Trump plus proactif que Justin Trudeau.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h30

À millénial, millénial et demi

Le nouveau chef du NPD canadien, Jagmeet Singh.
Nos trois chefs politiques fédéraux sont «jeunes»
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h25

Maître Jesse Gutman

Maître Jesse Gutman
Agent de grief au Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h20

De plus en plus facile d’obtenir la citoyenneté canadienne

citoyennete
On n'a même plus besoin de vouloir résider au Canada.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h15

Francophonie des Amériques: des liens qui se multiplient

centre_franco_ameriques_logo
On est 33 millions dans le Nouveau Monde
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h10

Le lac Érié à nouveau envahi par les algues

L'ouest du Lac Érié, le 26 septembre. (Photo: NASA)
Au banc des accusés: les engrais utilisés par les fermiers.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h05

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur