La chute d’une météorite à l’origine de l’histoire de Sodome et Gomorrhe?

Sodome et Gomorrhe
Une toile du peintre John Martin, «Destruction de Sodome et Gomorrhe», 1852.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Selon l’Ancien Testament, Dieu aurait détruit les villes de Sodome et Gomorrhe dans un déluge de feu pour punir les habitants de leurs péchés.

Des chercheurs américains prétendent avoir démontré que le récit serait basé sur la chute d’une météorite ou d’une comète. Mais il y a un écart entre une spéculation et une preuve.

Tall el-Hammam alias Sodome et Gomorrhe?

Une étude parue le 20 septembre affirme qu’une météorite ou une comète, de taille comparable à l’objet qui est tombé en Sibérie en 1908, serait responsable, il y a 3650 ans, de la destruction d’une ville appelée Tall el-Hammam, au Moyen-Orient.

Mais surtout, prétendent les auteurs, cet impact aurait suffisamment frappé l’imagination des gens de l’époque, pour inspirer le récit biblique de la destruction des villes de Sodome et Gomorrhe. «Nous considérons aussi que les détails rapportés dans la Genèse correspondent adéquatement avec les détails connus d’un impact cosmique.»

Sodome et Gomorrhe
Sodome et Gomorrhe en feu, par le peintre Jacob de Wet II, 1680.

Ville détruite… ou abandonnée?

Selon les différents experts qui sont intervenus depuis le 20 septembre, les preuves sont insuffisantes pour démontrer qu’une météorite ou une comète a vraiment détruit cette ville.

On parle ici d’analyses chimiques sur quelques fragments d’ossements humains. De même que les modélisations informatiques de cet hypothétique impact.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il y a trop peu d’ossements, et ils sont dispersés d’une façon qui pourrait être expliquée par des causes plus banales.

Il faut d’ailleurs savoir que, jusqu’ici, l’archéologie n’a jamais établi que Tall-el-Hammam avait été détruite. La plupart des experts pensent plutôt qu’elle a été abandonnée à différentes époques.

Spéculation populaire sur Twitter

Les auteurs avance que l’impact aurait inspiré le récit de Sodome et Gomorrhe.

Cette étude a été très populaire sur Twitter, en comparaison des autres publications de la même période, selon Altmetric. Inutile de dire que la popularité d’une recherche n’est pas un critère pour juger de sa crédibilité.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur