Melyssa Rose: le parcours atypique d’une chanteuse de jazz

Des airs d'Édith Piaf sur la rue College

Melyssa Rose

Melyssa Rose


25 février 2018 à 13h00

Nantaise d’origine, la chanteuse Melyssa Rose quitte sa vie française en 2015 et son poste de commerciale afin de vivre le rêve américain et chanter à New York.

«J’étais dans ma vie très rangée avec mon petit-ami. Je chantais de temps en temps pour les anniversaires de mes copines. Juste avant mes trente ans, j’ai décidé de tout quitter. J’ai vendu mon appartement et lâché mon travail et j’ai débarqué à New York pour chanter», se confie-t-elle sur son parcours atypique.

Très vite, elle commence à chanter dans des scènes ouvertes et à rencontrer des musiciens. Elle se produit dans des restaurants, des bars, mais la vie new-yorkaise devient trop intense pour elle.

Melyssa choisit alors de déménager à Toronto, en quête d’une vie plus saine. Toronto est souvent décrit comme le «New York à taille humaine», et c’est justement ce qu’elle recherchait. Mais la chanteuse de jazz retourne quand même de temps en temps à la grosse pomme pour quelques concerts.

Éloge à Édith Piaf

Édith Piaf représente un peu la madeleine de Proust de Melyssa. Elle lui rappelle tous ces moments passés avec sa grand-mère à écouter de la vieille variété française.

L’idée de lui rendre hommage lui est venue à New York. S’en suit un an et demi de recherche sur sa vie, sur qui elle était, l’histoire derrière chacune de ses chansons. En émerge une ode à la chanteuse emblématique: Édith et moi.

Intégralement en anglais, le spectacle parle de la vie de la Môme, de ses musiques. Une suite d’anecdotes entrecoupées par des chansons.

«J’ai envie de dire aux gens: Venez et je vais vous raconter plein de choses sur Édith Piaf et je vais chanter ses chansons avec mon cœur parce que c’est mon idole.»

L’éloge sera rendu pour la première fois le 1er mars à la petite librairie Sellers & Newel dans Little Italy. La trentaine de places disponibles s’est vendue en à peine deux jours, tant et si bien qu’une autre date est disponible le 29 mars.

melyssa-rose-march-2018-1_orig
Une autre date d’Édith et moi est disponible le 29 mars.

Projets

À terme, si l’idée rencontre du succès, Melyssa Rose souhaiterait en faire un véritable spectacle, une sorte de mini comédie musicale dédiée à la chanteuse de La Foule.

En attendant, la Bretonne continue à se produire avec son groupe Minuit à Paris une fois par mois au Coq of the Walk (Little Italy).

Elle y fredonne des classiques du jazz des années 50 mais aussi des standards français comme du Charles Trenet et du Yves Montand.

Des racines françaises qui lui sont particulièrement chères et qui sont devenues sa marque de fabrique.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un voyage en images à travers les chefs-d’œuvre de la peinture

Éditions Flammarion
Un nouveau livre parcourt l'histoire de la peinture en repérant dans le temps et dans l'espace quelques-uns de ses plus célèbres chefs-d'œuvre.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 11h00

Une écriture comme ça et pas autrement

Robert Lalonde
Écrivain et comédien, Robert Lalonde est connu pour ses romans et nouvelles qui explorent presque toujours une facette subtile, étrange ou troublante de son...
En lire plus...

9 décembre 2018 à 9h00

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Un premier Salon international du Livre à Jacmel

Salon du Livre Jacmel Haiti
Du 31 octobre au 2 novembre, la ville de Jacmel (Sud-Est d'Haïti), inaugurait son 1er Salon international du livre sur le thème «Ville et...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 11h00

Banksy, l’artiste de rue imprévisible

Banksy le phénomène de l'art de rue
Lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à Londres, le 5 octobre dernier, la fameuse toile de Banksy, Fille avec ballon, s’est complètement autodétruite...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 9h00

Melinda Chartrand réélue à la présidence de MonAvenir

Melinda Chartrand et Geneviève Grenier ont été reportées à la présidence et la vice-présidence du Conseil scolaire catholique MonAvenir.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h55

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur