Magnifiques revues des éditions Faton

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les éditions Faton élargissent sans cesse l’éventail de leurs publications, au bénéfice de toutes les personnes désireuses d’enrichir leurs connaissances artistiques, historiques ou culturelles. Les revues qui sortent chaque mois de leurs presses sont toujours une source de découverte ou d’émerveillement dont on ne se lasse pas. Voici quelques titres récents disponibles pour agrémenter des heures de loisir.

Lalique et l’art du voyage, c’est le titre d’une revue publiée à l’occasion d’une exposition consacrée à René Lalique, qui se tient jusqu’au 6 novembre au Musée Lalique de Wingen-sur-Moder, une agglomération située à environ 70 km de Strasbourg.

En 48 pages très illustrées, comme dans toutes leurs revues, les éditions Faton nous font découvrir sous la plume de plusieurs auteurs ce personnage intrigant qu’est René Lalique, dans le contexte de son époque.

Maître verrier et bijoutier

Aussi étrange que cela puisse paraître en voyant le nom de Lalique associé à l’art du voyage, celui-ci n’est pas un agent de voyage comme de nos jours on peut facilement le penser.

René Lalique (1860-1945) est un maître verrier et un bijoutier français, très célèbre à son époque par la créativité qu’il montre dans le travail du verre et l’innovation de ses bijoux, flacons de parfum, vases, chandeliers, horloges. Véritable industriel dans ce domaine, il fonde des entreprises pour répondre à la demande du marché.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les moyens de locomotion connaissent un développement considérable à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, en particulier le paquebot, le train et l’automobile. Ces progrès techniques facilitent les voyages par voie terrestre ou maritime qui s’intensifient comme jamais.

Mais les compagnies qui assurent ces nouveaux transports doivent relever un défi de taille, assurer aux voyageurs fortunés qui les empruntent le confort, le luxe dont ils rêvent.

Lalique s’affiche

Et l’art de l’affiche se développe à la fin du XIXe siècle grâce aux progrès de la lithographie. Les entreprises de transport utilisent ce support publicitaire, attractif et économique, pour promettre monts et merveilles à d’éventuels clients. L’image doit séduire en valorisant la machine dans toute sa splendeur technologique, en suscitant le rêve et l’émotion attachés à l’imaginaire du voyage.

Et c’est alors que René Lalique, créateur artistique au sommet de sa gloire, multiplie les projets dans le secteur des voyages de luxe. La vitesse aime se parer d’élégance durant ces folles années qui marquent l’apogée des transports en classe de luxe. Train, paquebot, automobile, tous les engins modernes ont droit à leurs décors de verre.

Et la revue des éditions Faton vous en met plein la vue sur les fastes qui enchantaient les voyageurs, les trésors de Lalique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Paul Klee, l’ironie à l’œuvre

Paul Klee (prononcer klé) n’est pas un inconnu pour les lecteurs de L’Express, puisque nous avons présenté ce peintre en février 2014 sous le titre «Paul Klee, l’harmonie des couleurs». Mais la revue des éditions Faton donne l’occasion de découvrir ou de redécouvrir l’essentiel de ce qui concerne cet artiste dans un format pratique, court (66 p.), instructif et divertissant.

Paul Klee (1879-1940) est un peintre allemand qui a tenu une place importante dans le monde artistique de la première moitié du XXe siècle.

Mais, comme le souligne d’entrée de jeu la revue, l’œuvre de Paul Klee est inclassable, s’appuyant sur un vocabulaire formel multiple et s’attachant à dire aussi bien le passage du temps que la beauté de la nature ou le tragique de la condition humaine.

Et c’est le thème de l’ironie que la revue souligne avec des reproductions de caricatures grotesques, de satires, présentées également dans une exposition en cours au Centre Pompidou à Paris, jusqu’qu’ 1er août, une rétrospective qui compte quelque 250 œuvres et offre un nouveau regard sur l’artiste.

On ne saurait énumérer ici les la quinzaine de courts articles, accompagnés d’une cinquantaine d’illustrations, certaines en pleine page, qui dévoilent des aspectes parfois inconnus de Paul Klee et de son œuvre.
Les éditions Faton nous offre vraiment Klee en main.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Douanier Rousseau

À l’occasion d’une expositions qui se déroule au Musée d’Orsay à Paris jusqu’a 7 juillet, un Dossier de l’Art des éditions Faton est consacré au Douanier Rousseau. Il faut bien l’avouer, pour le plus grand nombre d’entre nous, c’est une découverte.

Et pourtant, Henri Rousseau (1844-1910) surnommé par dérision le «douanier Rousseau», parce qu’il travaillait dans un octroi de la ville de Paris, est considéré comme un représentant majeur de l’art naïf.

Il apprend lui-même la peinture et produit un grand nombre de toiles, qui représentent des paysage, des figures, des portraits su pied, des jungles, des natures mortes, sans n’avoir pourtant jamais quitté la France.

Le Dossier de l’Art compte près de 80 reproductions, tout aussi surprenantes les unes que les autres, puisque provenant de l’imaginaire du peintre.

Quinze articles descriptifs et explicatifs permettent de faire connaissance avec cet artiste représentant de «L’innocence archaïque», comme l’indique le sous-titre. Une rare occasion de se plonger dans un univers artistique rafraîchissant.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur