Lutte au VIH: les nouvelles frontières

La survie au VIH est passée de 2 ans à près de 40 ans. (Photo: HopeMedia / Flickr)


7 décembre 2017 à 9h00

Loin d’être éradiqué, le VIH — virus de l’immunodéficience humaine — poursuit son hécatombe, en particulier dans les pays du Sud. Pendant ce temps, la recherche cible de nouvelles frontières, comme de réduire la persistance du virus dans le corps des personnes atteintes.

C’est ainsi que des équipes de recherche du Consortium canadien de recherche sur la guérison du VIH (CanCURE) visent des cellules du système immunitaire, les lymphocytes T et les macrophages, et aussi les tissus des organes où le virus reste en dormance.

Car malgré le traitement, le virus persiste souvent dans le corps de l’individu qui se considère pourtant guéri. «C’est pour cela que je ne parle pas de guérison, mais plutôt de rémission. Le VIH persiste et les antirétroviraux ne parviennent pas à l’éliminer», relève le Dr Éric A. Cohen, directeur de l’unité de recherche en rétrovirologie humaine à l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), co-auteur d’une étude parue en octobre dans la revue Cell.

Réservoirs de globules blancs

Plus précisément, l’équipe de l’IRCM s’attaque à certains réservoirs de globules blancs où se cache le virus, au sein des macrophages, qui sont les cellules du système immunitaire chargées «d’avaler» les particules étrangères et autres débris cellulaires.

C’est à partir d’échantillons sanguins et biologiques de volontaires sains que les chercheurs ont pu observer que certains macrophages montraient une plus grande résistance à cet «envahisseur» qu’est le VIH, et utilisent pour cela des microARN — de petites molécules qui contribuent à l’expression des gènes.

Ces petits ARN régulent certains de nos processus cellulaires de base. C’est en en pistant une trentaine parmi les 1300 connus que les chercheurs ont mis à jour ce mécanisme de résistance. Deux microARN en particulier, appelés 221 et 222, «inhibent l’infection en réduisant le récepteur», c’est-à-dire la porte d’entrée pour le virus dans la cellule, explique le chercheur.

Du coup, si on parvient un jour à empêcher le virus de s’accrocher à la cellule et d’y entrer, on pourrait freiner la propagation de la maladie.

Des applications lointaines

Pourtant, il faut se garder d’être trop enthousiaste. Nancy Dumais, professeure au département de biologie de la Faculté des sciences de l’Université de Sherbrooke, juge que ce sont des travaux très importants. Mais que, pour le moment, les mécanismes de régulation de ces microARN ne sont pas connus.

«Cela restreint leur utilisation même si, théoriquement, ce sont des candidats potentiels pour le traitement de plusieurs maladies, dont le VIH et l’hépatite C» — plusieurs ont d’ailleurs été brevetés.

Pour la chercheuse, dont des travaux sur le rôle de cellules du système immunitaire dans la lutte contre le VIH ont fait l’objet d’une étude dès 2012, les applications pratiques de la recherche à l’IRCM sont encore loin, au vu du peu d’études précliniques réalisées. «Je ne crois pas qu’une approche thérapeutique est envisageable à court terme. Cette étude permet toutefois de mieux comprendre l’infection au VIH, la variabilité de la résistance et le rôle des macrophages», note la chercheuse.

En attendant, dans les pays occidentaux, il est désormais possible de vieillir avec le VIH. Chez les 36 millions d’individus infectés de la planète, la moitié, surtout dans les pays du Nord, disposent d’un traitement à vie. «Chez eux, la survie est passée de 2 ans à près de 40 ans», souligne encore le Dr Éric A. Cohen, «ce qui, en terme d’espérance de vie, ne fait pas une grande différence avec l’ensemble de la population.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un pied dans chaque culture

Le Labo 3e langue Jacquelyn Hébert
Vendredi 7 décembre, les curieux ont pu assister à la projection du court-métrage Francophone-hybride de Jacquelyn Hébert au Labo.
En lire plus...

13 décembre 2018 à 9h00

Le four autonettoyant est-il dangereux?

Les titres alarmants ne manquent pas contre le four autonettoyant et ses émanations.
En lire plus...

13 décembre 2018 à 7h00

Les Prix littéraires du Gouverneur général, de A à Z

livre
Le professeur Andrew David Irvine, de l’Université de la Colombie-Britannique, a compilé toutes les œuvres primées entre 1936 et 2017 dans Les Prix littéraires...
En lire plus...

12 décembre 2018 à 17h00

De nouveaux visages à l’ACFO-Toronto

ACFO
L'ACFO-Toronto a élu cinq nouveaux membres de son conseil d'administrtation lors de son assemblée générale du mardi 11 décembre.
En lire plus...

12 décembre 2018 à 15h00

Quiz : Douce France célèbre les 120 ans du chocolatier Voisin

Douce France
CONCOURS : Douce France vous offre la possibilité de remporter deux lots d'assortiments de chocolats produits par le chocolatier Voisin, d'une valeur de 20$...
En lire plus...

12 décembre 2018 à 13h00

Une escapade de deux jours à Chicago, ça vous tente?

À seulement 1h30 de vol de Toronto, Chicago est la destination idéale pour s'offrir une petite escapade de quelques jours. Petit tour d'horizon. 
En lire plus...

12 décembre 2018 à 11h00

Défauts latents et patents: acheteurs et vendeurs, faites attention!

Vices cachés
Les vendeurs doivent révéler les vices cachés (latents) mais ne sont pas tenus de divulguer les défauts évidents (patents) à des acheteurs potentiels.
En lire plus...

12 décembre 2018 à 9h00

Les Chinois veulent faire pousser des plantes sur la Lune

Si tout va bien, en 2019, des plantes pousseront sur la Lune: dans un environnement scellé, mais soumis à la faible gravité de notre...
En lire plus...

12 décembre 2018 à 7h00

Nouvelle-Alliance amasse 9 200 $ contre le cancer

cancer
La communauté de l’école secondaire catholique Nouvelle-Alliance, à Barrie, a pris part à l’initiative The Inside Ride contre le cancer chez les jeunes.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 19h00

Une tempête de mercis sur le territoire de Viamonde

Pour lancer l’hiver, le Conseil scolaire Viamonde a déclenché ce mardi 11 décembre «une tempête de mercis» dans ses 53 écoles sur son territoire...
En lire plus...

11 décembre 2018 à 17h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur