L’UOF pourrait offrir le Baccalauréat en éducation dès janvier

UOF
Une étudiante de l'UOF dans son espace principal ouvert. Photo: UOF
Partagez
Tweetez
Envoyez

La deuxième cohorte étudiante de la jeune Université de l’Ontario français (UOF) à Toronto a commencé ses cours le 6 septembre, emboîtant le pas de celles et ceux qui reviennent pour leur deuxième année.

«Chaque étudiante et étudiant qui débute ou poursuit ses études en français à Toronto joue un rôle actif au sein de la communauté francophone ontarienne», indique le recteur Pierre Ouellette.

«Elles et ils sont et seront des leaders francophones et bilingues participant à leur manière au dynamisme social, culturel et économique de l’Ontario.»

Salon du livre de Toronto 2022
Le recteur de l’UOF, Pierre Ouellette.

Les jeunes cogitent

«Je suis très excitée avec cette rentrée, je cogite dans tous les sens», témoigne Gradora Molaire, étudiante au Baccalauréat spécialisé en études des cultures numériques.

«Et en même temps j’ai une boule au ventre. Je découvre mon emploi du temps entre les cours avec les professeures et professeurs et mon travail sur le campus. Je suis contente de retrouver mes camarades de classe, mais aussi de découvrir de nouveaux visages, de faire de belles rencontres!»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
UOF
L’UOF est au deuxième étage du 9 Lower Jarvis, entre Lakeshore et Queen’s Quay, au centre-ville de Toronto.

Diversité, immigration et inclusion

Après «une première année de toutes les premières» avec ses quatre programmes fondateurs, l’UOF offre déjà un nouveau programme court en Diversité, immigration et inclusion.

En marge du Baccalauréat en études de la pluralité humaine, ce programme se penche sur la diversité des peuples et des personnes au sein de la société, la cohabitation des diverses langues et cultures, la population et les migrations, le leadership des personnes et des organisations dans la société.

On assure que cette formation répond aux besoins du marché du travail «alors que les entreprises et les organismes recherchent du personnel francophone ou bilingue qualifié pour occuper des postes d’agente ou agent d’intégration des nouvelles arrivantes et des nouveaux arrivants, en équité et inclusion ou encore en mobilisation du personnel».

UOF
L’entrée de l’UOF au 9 rue Lower Jarvis, entre Lakeshore et Queen’s Quay. Photo: UOF

Baccalauréat en éducation

L’UOF travaille avec l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario afin de recevoir, cet automne, l’accréditation requise pour offrir un Baccalauréat en éducation (B.Ed.), «programme largement attendu par la communauté».

L’Université espère pouvoir ainsi accepter ses premières demandes d’admission au cours des prochains mois afin d’accueillir les premières étudiantes et les premiers étudiants dès janvier 2023.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
UOF
Des membres du personnel de l’UOF préparant la rentrée. Photo: UOF

Entente avec l’Université de Montréal

Parallèlement, l’UOF signe des ententes interinstitutionnelles. Un premier projet de mobilité étudiante, dont les détails ne sont pas encore dévoilés, se réalisera en partenariat avec l’Université de Montréal.

Les inscriptions se poursuivent au nouveau cours de sensibilisation à la culture et à la langue Tłıchǫ, offert en partenariat avec le Collège nordique francophone des Territoires-du-Nord-Ouest.

Administration, Santé, Justice

De plus, sur la planche à dessin du vice-recteur aux études et à la recherche, Paulin Mulatris, se retrouvent des plans de création de programmes en administration, en santé et bien-être et en justice.

Tout cela sans compter la création prochaine du Réseau des universités francophones de l’Ontario qui regroupera les établissements universitaires «par et pour» la francophonie ontarienne dans un souci de mieux répondre aux besoins de la communauté partout en province.

UOF, Le vice-recteur Paulin Mulatris.
Le vice-recteur Paulin Mulatris.

Tournée provinciale

L’UOF compte aller à la rencontre de ses futures étudiantes et futurs étudiants en poursuivant ses efforts de promotion d’études auprès des élèves des écoles de langue française et d’immersion.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le lancement de sa tournée provinciale débutera lors de la Foire des universités de l’Ontario les 1er et 2 octobre au Palais des congrès de Toronto. Elle se poursuivra dans toutes les régions de la province jusqu’à la mi-novembre pour culminer lors des portes ouvertes de l’UOF le samedi 26 novembre.

Par ailleurs, du 16 au 18 novembre, l’UOF sera l’hôte du colloque du Réseau de la recherche sur la francophonie canadienne  sur le thème «Le rôle et la mission des universités de petite taille au sein de la francophonie».

UPF
L’UOF à l’angle de Lower Jarvis et Lakeshore au centre-ville de Toronto. Photo: l-express.ca

Des stages chez les partenaires de l’UOF

Enfin, l’UOF compte mettre à contribution ses 30 partenaires du «Carrefour francophone du savoir et de l’innovation» dans l’apprentissage expérientiel de ses étudiantes et étudiants.

Le Carrefour participe aussi au renforcement de la francophonie «par le biais d’activités de réseautage et d’événements scientifiques qui diffuseront des savoirs scientifiques en français». Cette programmation sera lancée plus tard cet automne.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur