Louise Bourgeois a trouvé sa place au MOCCA

Partagez
Tweetez
Envoyez

Louise Bourgeois, artiste presque centenaire française exilée à New York en 1938, est célébrée au Museum of Contemporary Canadian art (952 Queen Street West). Décédée en 2011, elle est l’une des plus grandes figures de l’art contemporain du XXe et XXIe siècles. Artiste internationalement reconnue, ses thèmes récurrents se rapportent à la maternité, les relations familiales, la féminité et la sexualité. Cette exposition est tirée de la National Gallery of Canada.

Louise Bourgeois en un coup d’œil

L’artiste a imprégné son travail de souvenirs traumatisants liés à son enfance comme celui de son père ayant pour maîtresse sa gouvernante anglaise.

Le MOCCA a choisi (sous la tutelle de la National Gallery of Canada) d’exposer un petit nombre d’œuvres de l’artiste réalisées avant sa mort. On ne retrouve pas ses impressionnantes araignées, signes et images de la mère protectrice, mais on peut y voir son œuvre tardive The Last Climb, qui est exposée on retrouve le fil conducteur de son entière création.

Elle y a intégré des fils de part et d’autre de l’œuvre métallique se référant au travail de tapissier de ses parents et au milieu y trônent les escaliers de son atelier, ce dernier est donc démantelé à la naissance d’une de ses dernières œuvres.

L’Art était pour Louise Bourgeois «un exorcisme, la garantie d’un esprit sain», mais également un hommage aux êtres aimés perdus.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur