Louise Bessette rend hommage à Gilles Tremblay

Une musique proche de la nature


23 avril 2013 à 10h08

«Gilles Tremblay est un de nos immenses compositeurs au pays. Je ressens beaucoup d’affinités avec sa musique.» C’est dans ces mots que la pianiste montréalaise Louise Bessette explique son désir de rendre hommage au compositeur québécois, à l’occasion d’un concert à Toronto le 27 avril.

«La musique de Gilles Tremblay est très proche de la nature, un peu à l’image de celle d’Olivier Messiaen», explique la pianiste, aussi reconnue pour ses interprétations des œuvres de cet autre compositeur.

Programme

La pièce Musiques de l’eau, au programme du concert torontois à Gallery 345, est caractéristique de l’importance qu’accorde Gilles Tremblay à la nature dans sa musique. Trois autres de ses œuvres, Phases, Réseaux et Traçantes, sont également au programme de ce concert présenté par New Music Concerts.

Louise Bessette interprétera également les pièces écrites pour elle par Michel Gonneville: Volée, Carillons d’oiseaux, et Silvio Palmieri, Prélude XI: Elevazione. Ces deux anciens étudiants de Gilles Tremblay les ont composées en l’honneur de leur mentor. Le cycle Les Planètes du compositeur et chef d’orchestre Walter Boudreau, clora la soirée par cette exploration musicale de notre système solaire.

Gilles Tremblay

Louise Bessette, qui a elle-même suivi le fameux cours d’analyse musicale de Gilles Tremblay au Conservatoire de musique de Montréal, a commencé à jouer ses œuvres à cette époque. Sa musique la fascine.

«Il y a ce lien entre Gilles Tremblay et Olivier Messiaen. Gilles Tremblay, ayant été son élève, est un peu son fils spirituel. Olivier Messiaen fait partie de ma vie de musicienne depuis trente-cinq ans et c’est un lien très fort avec ce grand personnage», raconte la pianiste.

«Gilles Tremblay explore beaucoup les résonances du piano. Dans ses partitions, il demande souvent d’enfoncer les touches du clavier sans jouer les notes. Ça fait résonner toutes les harmoniques reliées à ces notes», explique-t-elle en évoquant des sons de cloche.

Éblouissante

Pour Louise Bessette, rencontrer le compositeur dont elle interprète une pièce est essentiel. «C’est très important de recevoir ses commentaires et d’échanger avec lui», souligne-t-elle. Et il ne fait aucun doute que Gilles Tremblay apprécie ses interprétations. «J’ai déjà joué ses pièces pour des concerts, mais aussi à l’occasion de rencontres privées avec lui. Lors d’une de ces rencontres, il m’a écrit une très belle dédicace dans une partition :

À Louise Bessette, avec mes remerciements pour cette éblouissante version de Traçantes accordée à la lumière et à la vie de ce beau jour de printemps. Avec tous mes vœux de succès et mon affection. Gilles Tremblay.»

Carrière

Avec à son actif de multiples concerts et enregistrements, Louise Bessette a reçu de nombreux prix au cours de sa carrière. Le Conseil québécois de la musique lui a décerné cette année les Prix Opus «Concert de l’année – Montréal» et «Concert de l’année – Musiques moderne, contemporaine» pour ses 30 ans de carrière.

«J’ai donné à cette occasion trois concerts dans la même journée! Ça a été extraordinaire et très émouvant», raconte-t-elle. Beaucoup de projets de concerts et d’enregistrements sont déjà au calendrier de la pianiste pour la saison prochaine dont une tournée avec le groupe de musique de chambre ARTefact sur l’île de Montréal.

«Ce que j’aime bien dans mon métier, c’est que chaque concert, chaque événement, chaque création comportent toujours un défi en soi. Tous les jours où je suis à mon piano et que je répète pour préparer mes prochains concerts sont des défis. J’aspire toujours à l’excellence et au dépassement.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Toronto ne fait pas assez d’efforts pour rencontrer ses obligations linguistiques

Depuis la fin du siècle dernier, j’ai sur mon réfrigérateur un aimant promotionnel du Comité français de la ville de Toronto qui indique que,...
En lire plus...

22 janvier 2018 à 7h00

Avec Millet, la vie rurale sort de l’ombre

Peintre célèbre... oublié
En lire plus...

21 janvier 2018 à 10h00

Soif de drame et de passion

Un tueur en série qui cible les erreurs de la nature
En lire plus...

21 janvier 2018 à 8h00

Quiz : Sigles et acronymes

1. Le sigle UNESCO vient d’un nom en… a) français b) anglais c) espagnol   2. SNCF désigne une compagnie de… a) transport b)...
En lire plus...

21 janvier 2018 à 7h00

Défendez-vous les droits humains?

Avec Amnistie internationale, c'est à la portée de tous
En lire plus...

20 janvier 2018 à 12h00

GPS galactique

Des pulsars peuvent servir de «phares» pour les vaisseaux spatiaux
En lire plus...

20 janvier 2018 à 10h00

Les feuilles de chou efficaces pour soulager la montée de lait?

Plutôt vrai
En lire plus...

20 janvier 2018 à 8h00

Financement pour l’agrandissement de l’école Sainte-Trinité

5,3 millions $
En lire plus...

19 janvier 2018 à 16h43

La luminothérapie efficace pour la dépression hivernale

C’est l’effet de la lumière sur l'oeil qui fonctionne
En lire plus...

19 janvier 2018 à 11h11

Le tonneau de vin et le tonneau de merde

Donald Trump est à la Maison-Blanche depuis un an (seulement)
En lire plus...

19 janvier 2018 à 1h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur