L’Ontario replonge dans le rouge

Le budget pré-électoral priorise les soins de santé, la santé mentale et la garde d’enfants

Budget de l’Ontario 2018
Partagez
Tweetez
Envoyez

Gratuité des médicaments d’ordonnance aux 65 ans et plus. Amélioration des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances. Programmes préscolaires de garde gratuits. Ce sont là quelques-unes des priorités du budget provincial 2018-19 (en réalité «meilleur avant» les élections du 7 juin) déposé ce 28 mars à Queen’s Park par le ministre des Finances Charles Sousa.

Budget de l’Ontario 2018Le budget, qui replonge le gouvernement de l’Ontario dans le rouge pour six ans, après avoir atteint l’équilibre pour la première fois depuis très longtemps l’an dernier, annonce aussi:

un nouveau programme pour les médicaments et les soins dentaires (remboursement de 80% des coûts jusqu’à concurrence de 400 $ par année);

un programme d’entretien du foyer pour les personnes âgées, s’ajoutant au programme de soins à domicile;

l’exemption des frais de scolarité au niveau collégial et universitaire pour encore plus d’étudiants.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Budget de l’Ontario 2018
Charles Sousa

Bataille politique

Le gouvernement de Kathleen Wynne fait aussi valoir sa hausse du salaire minimum, passé à 14 $ l’heure le 1er janvier dernier et qui sera porté à 15 $ l’heure le 1er janvier prochain… si les Libéraux sont réélus le 7 juin contre les Conservateurs de Doug Ford et les Néo-Démocrates d’Andrea Horwath.

«Le party avec l’argent des contribuables est terminé!», a d’ailleurs affiché le Parti progressiste conservateur sur son site internet redevenu unilingue anglais depuis l’élection du nouveau chef le 10 mars. «Le budget contient 2 milliards $ de nouvelles taxes au cours des trois prochaines années», accusent les Conservateurs.

De son côté, venant de proposer un programme d’assurance dentaire universel qui sera l’un de ses principaux chevaux de bataille au cours de la campagne électorale, le NPD minimise l’impact du programme dentaire partiel des Libéraux, tout en continuant de marteler que ce gouvernement n’est plus crédible après 15 ans au pouvoir.

Budget de l’Ontario 2018

Ça va bien ou ça va mal?

Ce budget «axé sur le mieux-être» des gens reprend des thèmes du récent Discours du Trône, notamment en contrastant «le taux de chômage le plus bas depuis près de deux décennies» avec la précarité de nombreux emplois, la hausse du coût de la vie et les changements qui s’opèrent dans l’économie ayant pour effet de «creuser l’écart entre les citoyens».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Libéraux affirment «alléger les pressions financières que ressentent de plus en plus les particuliers et les familles en leur donnant un ensemble de moyens pour prendre soin de leurs proches».

Les nouveaux investissements se chiffreraient à 20,3 milliards $ au cours des trois prochaines années. Le gouvernement prévoit dépenser 158,5 milliards $ en 2018-19, soit 145,9 milliards $ en programmes et transferts, et 12,5 milliards $ en frais d’intérêts sur sa dette nette de 325 milliards $ (37,1% du PIB). C’est 6,7 milliards $ de plus (incluant la réserve de 0,7 milliard $) que ses revenus de 152,5 milliards $.

Budget de l’Ontario 2018

Déficits

Le déficit se maintiendrait à ce niveau pendant trois ans avant de commencer à décroître au cours des trois années suivantes, pour n’afficher un surplus qu’en 2025-26.

Les deux plus gros gouvernements au pays (fédéral de Justin Trudeau et ontarien de Kathleen Wynne) projettent donc des déficits au-delà de leurs mandats respectifs (après avoir promis le contraire, l’un en campagne électorale en 2015, l’autre dans ses derniers budgets).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cet endettement représente une anomalie en période de relative prospérité, ont opiné certains commentateurs.

Cela n’empêche pas le ministre Sousa de dire que «l’économie de l’Ontario se raffermit» et qu’il profite d’un «contexte budgétaire favorable» (le mini-excédent de 600 millions $ en 2017-18) «pour rendre la vie des familles plus abordable».

Budget de l’Ontario 2018

Francos

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a salué «plusieurs engagements ayant le potentiel d’avoir un effet positif sur la place du français dans la province».

Le président Carol Jolin souligne l’augmentation du budget du ministère des Affaires francophones (de 5 à 7,8 millions $) et de celui du Programme d’appui à la francophonie ontarienne (de 1 à 2 millions $ pour la troisième année qui restait), le renforcement du rôle des Entités de la planification de services de santé en français, ainsi que des ressources additionnelles en santé mentale dans les écoles secondaires francophones.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Marie-France Lalonde

«Le PAFO s’est avéré très populaire, nous avons reçu beaucoup de demandes», indique la ministre Marie-France Lalonde à L’Express, «c’est pourquoi nous en avons doublé le financement.»

L’AFO se réjouit aussi de la saisie de l’identité linguistique des francophones sur la carte-santé, annoncée dans le budget. «Ce sera en vigueur très bientôt», assure Mme Lalonde. «En renouvelant leur carte-santé en ligne, les Franco-Ontariens auront l’option de cocher une case francophone: ça nous aidera à mieux cibler les services en français en santé.»

Les conseils scolaires francophones n’ont pas manqué, eux non plus, d’approuver les nouveaux investissements en transport scolaire, immobilisations et santé mentale. «La santé mentale a longtemps été un sujet tabou», commente Mme Lalonde. «Ce sont des investissements historiques que nous faisons dans ce secteur.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur