L’Ontario commence à planifier la reprise économique

Pas avant 2021 ?

Le premier ministre Doug Ford et les ministres Rod Phillips, Vic Fideli, Chistine Elliott.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement de l’Ontario crée un Comité de l’emploi et de la relance qui s’attachera à «remettre les entreprises sur pied et les gens au travail» une fois la pandémie de CoViD-19 enrayée.

Mais ce jeudi 9 avril, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a déclaré qu’on ne doit pas s’attendre à un «retour à la normale» avant un an… en supposant qu’on finisse par développer un vaccin.

Stimuler la croissance

Présidé par le ministre des Finances Rod Phillips et comptant 12 autres ministres à vocation économique (plus de la moitié du Cabinet!), le nouveau comité ontarien élaborera un plan visant à stimuler la croissance économique et la création d’emplois «dans les semaines et les mois à venir».

«Je suis de tout cœur avec les familles dont un membre a perdu son emploi ou dont l’entreprise a fermé à cause de la crise», a déclaré le premier ministre Ford.

«À chaque personne touchée, sachez que notre gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir pour vous soutenir et vous permettre de reprendre vos activités dès que possible.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Consultations

Le comité consultera des intervenants comme des associations professionnelles, chambres de commerce, dirigeants municipaux et chefs d’entreprise.

Le premier ministre assure poursuivre, parallèlement, les efforts de la province pour lutter contre le coronavirus, soutenir le personnel de la santé de première ligne et aider ponctuellement les particuliers et les entreprises.

«Les membres du comité vont remettre en marche le moteur économique de l’Ontario en axant leur démarche sur la création d’emplois, les possibilités de croissance et la protection de notre province contre toute menace future», a indiqué le ministre Phillips.

Endettement

Alors que le fédéral et les provinces ont reporté la présentation de leurs budgets à l’automne, on sait déjà que ce sera du jamais vu: un endettement monstre en raison des pertes de revenus de taxation et des dépenses de dizaines de milliards de dollars dans la lutte au CoViD-19 et dans l’aide publique aux entreprises et aux individus.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur