L’océan est un pont, pas un barrage


4 mai 2015 à 14h46

Écrivain, géographe et ancien professeur au Collège de l’Outaouais, Jean-Louis Grosmaire, se définit comme «Québécomtois» puisque sa famille est originaire de Franche-Comté et que, lui, a émigré au Canada en 1969.

Grosmaire a passé la plus grande partie de sa vie en Outaouais et souhaite que des liens plus étroits se tissent entre la Franche-Comté et le Québec, voire le Canada, d’où son essai Franche-Comté – Québec : Chemins de rencontre.

La Franche-Comté est une région culturelle et administrative de l’Est de la France, qui comprend quatre départements: Doubs, Jura, Haute-Saône et Territoire de Belfort.

La capitale de cette région qui jouxte la Suisse est Besançon. Peu de Canadiens y sont allés et peu de Francs-Comtois sont venus nous voir. Le Québec et la Franche-Comté ont pourtant beaucoup de points communs.

Les archives montrent que des Francs-Comtois étaient actifs en Nouvelle-France et que «certains combattirent à la bataille des Plaines d’Abraham en septembre 1759».

Étienne Bontron, qui fut sergent au fort Pontchartrain (Détroit), est l’ancêtre des Major au Québec et en Ontario. Plusieurs Comtois eurent de belles lignées, dont celles des Grandmaître, «un nom qui est respecté dans tout l’Ontario français».

Jean-Louis Grosmaire nous rappelle que l’écrivain Xavier Marmier est un Comtois qui a fait connaître le Canada aux Français en publiant, entre autres, Lettres sur l’Amérique, Canada, États-Unis, Rio de la Plata (1851) et le roman Gazida (1860). Il y décrit les Canadiens français, les Amérindiens, les animaux et les arbres. «Sur les Amérindiens, Marmier s’est solidement documenté et ses propos sont encore parfois, hélas, d’actualité.»

Le chapitre qui m’a le plus séduit est le plus court (4 pages). Grosmaire dresse le «Petit panorama culturel» de ses préférences personnelles. En littérature, on y trouve Maria Chapdelaine de Louis Hémon, Ces enfants de ma vie et La petite poule d’eau de Gabrielle Roy, La Sagouine d’Antonine Maillet et La Saga des Béothuks de Bernard Assiniwi.

En musique, place à Glen Gould et à ses Variations Goldberg de Bach, ainsi qu’à la violoniste Angèle Dubeau. En chanson, il y a évidemment Félix Leclerc et Gilles Vigneault. En architecture, l’auteur mentionne Douglas Cardinal (Musée canadien de l’Histoire) et Moshe Safdie (Musée des beaux-arts du Canada).

«En peinture, certains tableaux d’Ozias Leduc (1864-1955) me rappellent des scènes comtoises de jadis. Avec le Groupe des Sept […], vous serez emportés vers la Baie géorgienne et, plus jamais, vous ne verrez un pin blanc [arbre officiel de l’Ontario] de la même façon après avoir vu les chefs-d’œuvre de Tom Thomson.»

Jean-Louis Grosmaire a publié cet essai pour que l’océan Atlantique ne se dresse pas comme un barrage, mais plutôt comme un pont. Il souhaite que les Français, notamment les Francs-Comtois, puissent agréablement s’initier à l’histoire et à la géographie du Canada, particulièrement celles du Québec. L’auteur invite les Canadiens français à venir à la rencontre de «notre chère Franche-Comté qui mérite d’être mieux connue».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Cinq flûtes des cinq continents

North Wind Concerts
Alison Melville est à la tête du projet de concert Encircling the World: Flutes qui sera présenté le dimanche 2 mars à 19h30 au...
En lire plus...

22 février 2019 à 7h00

Troisième revers consécutif pour les Maple Leafs

Les Maple Leafs de Toronto étaient de retour à domicile après un long voyage de 6 parties à l'étranger. Pour l'occasion ils recevaient la...
En lire plus...

21 février 2019 à 22h30

17 255 écrivains canadiens se partagent 12 282 712 $

écrivains
Depuis 30 ans, le programme du Droit de prêt public (DPP) verse aux écrivains canadiens une somme d’argent en reconnaissance de l’utilisation de leurs...
En lire plus...

21 février 2019 à 17h00

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur