Vivre près de 46 usines: du «racisme environnemental»

L'exposition «Nos ancêtres étaient des chefs»

Laurence Butet-Roch

La photographe et journaliste Laurence Butet-Roch lors de l'inauguration de son exposition, à l'AFT jusqu'au 8 mars.


16 février 2018 à 16h28

Certaines communautés sont parfois amenées à cohabiter avec leur pire cauchemar. C’est le cas de la Première Nation d’Aamjiwnaang, dans la région de Sarnia, voisin de 46 usines pétrochimiques. La photographe québécoise Laurence Butet-Roch en a fait une cause qu’elle présente à l’Alliance française de Toronto dans sa série de photos intitulée Nos ancêtres étaient des chefs.

Lors du vernissage, le 14 février, la photographe a raconté que l’idée lui est venue d’une de ses amies, Sarah Marie Wiebe, professeur en science politique. Cette dernière est notamment l’auteur d’un texte sur la «justice environnementale» dans la «vallée chimique» du Canada.

Au départ, la photojournaliste y va par curiosité, «un peu à l’aveugle», dit-elle à L’Express. Là-bas, elle prend conscience du problème, se sentant même «honteuse de ne pas en avoir eu conscience plus tôt».

Un travail dans le temps

Ce premier pas, c’était il y a déjà sept ans. Depuis, l’artiste a fait des recherches. Pendant les quatre premières années, Laurence vivait en France et pouvait se rendre chez les Aamjiwnaan «deux fois par an». En 2014, elle revient au Québec, et c’est l’occasion de s’y rendre «plus fréquemment, tous les trois mois».

Ses photos sont accompagnées d’un texte, car on ne peut pas tout montrer par la photographie. Notamment, l’ancienneté du phénomène, la première raffinerie sur place datant de 1871. Il fallait donc insister sur «la mauvaise durabilité de ces usines».

Exposition "Nos ancêtres étaient des chefs"
Photographies de l’exposition « Nos ancêtres étaient des chefs ».

Prise de conscience

Laurence souhaite que ses photos suscitent une prise de conscience de la population sur la situation des Aamjiwnaang.

Elle veut aussi mettre en valeur l’espace vert que cette Première Nation du Sud de l’Ontario cherche à protéger depuis 140 ans. Enfin, elle veut faire réaliser aux Canadiens «leur rôle dans la politique jouée ici».

Sept ans de travail pour des photographies remplies d’émotion. Car même si, au départ, l’artiste porte simplement un regard sur «la communauté vivant au milieu des usines», petit à petit, elle comprend la «force et la tâche que les autochtones s’engageant à fournir» pour leur terre.

Selon Laurence, cette communauté est loin d’être la seule qui fait face à un tel «racisme environnemental», puisqu’on en trouve d’autres près des sables bitumineux de l’Athabasca ou encore des mines de diamants du Nord.

Exposition "Nos ancêtres étaient des chefs"
Photographies de l’exposition « Nos ancêtres étaient des chefs » à l’AFT jusqu’au 8 mars.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’AFO va «crier» à Queen’s Park mercredi matin

Le 20 mars prochain, Journée internationale de la Francophonie, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) va organiser à Queen’s Park sa première «criée»...
En lire plus...

19 mars 2019 à 9h00

Taxer le sucre : une stratégie efficace?

Ces dernières années, plusieurs pays dont la Grande-Bretagne, la France et le Mexique, ont mis en place une taxe sur les boissons sucrées afin...
En lire plus...

Le «Réveil algérien» est suivi de près à Toronto

Dundas Square 16/03/2019
Après des manifestations à Ottawa et Montréal, une partie de la communauté algérienne de Toronto s'est rassemblée au Dundas Square, samedi dernier, pour exprimer...
En lire plus...

18 mars 2019 à 16h30

Le programme relais du Collège Boréal: un tremplin d’intégration

programme Relais Leadership et Management
C’est un moment émouvant qui s’est déroulé au 3e étage du 1er Yonge Street, dans l’auditorium du Collège Boréal, le 14 mars. Cette année,...
En lire plus...

18 mars 2019 à 14h42

Extrémisme: des solutions à connecter au 21e siècle

fusillade, tuerie, massacre
La vitesse à laquelle la propagation de la vidéo du tueur de Christchurch s’est faite illustre le dérapage social que sont devenus les réseaux...
En lire plus...

Une semaine d’activités pour souligner la francophonie

La Semaine de la francophonie de Toronto sera lancée le mercredi 20 mars, Journée internationale de la francophonie. S’en suivra, jusqu’au 30 mars, une...
En lire plus...

18 mars 2019 à 9h00

Des règles internationales sur l’édition du génome humain?

OMS, ONU, Nations-Unies
Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la...
En lire plus...

18 mars 2019 à 7h00

Aucune société n’est immunisée contre le virus de la haine

fusillade, tuerie, massacre
50 morts, 40 blessés: l'attaque raciste contre la mosquée de Christchurch nous rappelle qu’aucune société n’est à l’abri de ce genre de délire, et...
En lire plus...

17 mars 2019 à 17h55

Avec Françoise Sullivan, le McMichael fait un saut dans l’avenir

Entrevue avec Françoise Sullivan sur la rétrospective de son oeuvre de 70 ans au musée McMichael, à Kleinburg, jusqu'au 12 mai.
En lire plus...

17 mars 2019 à 13h00

Ségovie : une histoire endiablée

Ségovie est une ville du centre de l'Espagne, située à seulement 90 kilomètres au nord-ouest de la capitale Madrid. Son aqueduc a été construit...
En lire plus...

17 mars 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur