L’excision, ça existe chez nous, parlons-en!

Docteure Nesrine Bouzit

Docteure Nesrine Bouzit


13 février 2017 à 20h18

L’excision existe bien à Toronto. Il est compliqué d’avoir des chiffres exacts, l’excision étant pratiquée chez nous derrière des portes closes, souvent sans les outils appropriés et sans anesthésie. Cette mutilation génitale peut même entraîner la mort de la femme qui la subit.

C’est ce qu’a rappelé récemment la directrice générale d’Oasis Centre des femmes, Dada Gasirabo, lors d’un forum sur l’excision à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations générales féminines (6 février).

Mme Gasirabo a aussi livré que certaines mères de famille viennent à l’association parce qu’elles ont peur de voir leurs filles victimes de l’excision. «Une bonne partie de l’immigration francophone de Toronto est d’origine africaine et originaire de pays où l’excision est pratiquée. Ça devient un enjeu de l’immigration francophone. Il faut arrêter d’ignorer la question, comme si de rien n’était.»

Tout l’après-midi, des spécialistes se sont relayés à la tribune de la salle du Collège Boréal pour discuter de cette pratique d’un point de vue médical et juridique. Une femme ayant subi cette mutilation est même venue témoigner.

Deux professionnelles de santé, Nesrine Bouzit et Sophia Koukoui, se sont exprimées sur le sujet. La docteure Koukoui, qui est intervenue par l’intermédiaire d’une vidéoconférence Skype, a rappelé qu’au-delà de la mutilation physique, la douleur psychique et psychologique de l’excision était extrêmement difficile à supporter pour ces femmes.

Quant à Sacha Cragg-Gore, avocat aux services juridiques du Centre francophone de Toronto, il a rappelé que le droit canadien reconnaît l’excision comme un crime, puisque l’acte de mutilation porte atteinte aux droits de la personne. Il a aussi rappelé les procédures judiciaires qui pouvaient être mises en place sur le territoire en cas d’excision au Canada.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur