Les théâtres Elgin et Winter Garden: dorures et feuilles de hêtres

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’un est richement décoré de dorures et d’angelots de plâtre. L’autre, plus intime, est orné de rameaux de hêtres et de scintillantes lanternes qui lui donnent l’apparence d’un joli jardin. Elgin et Winter Garden, tels sont les noms de ces deux splendides théâtres siamois situés sur la rue Yonge.

Dernier théâtre double encore en activité dans le monde, le Centre Elgin et Winter Garden a été conçu un siècle plus tôt par l’architecte new-yorkais Thomas W. Lamb.

Particulièrement prisé pour les vaudevilles que l’on y jouait à l’époque, le centre accueille désormais diverses représentations théâtrales, des opéras ainsi que des ballets.

Dans les années 1980, il a été entièrement restauré par la Fiducie du patrimoine ontarien, qui en est le propriétaire actuel.

Le théâtre Elgin, qui se trouve au premier étage, a été reconstruit sur le même modèle que le théâtre original de 1913.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Inauguré en 1914, le Winter Garden a été fermé en 1928 et oublié pendant une cinquantaine d’années. «Le Jardin d’Hiver a été construit à l’origine pour accueillir des vaudevilles. Mais les divertissements ont évolué, et il a été fermé. Sa réouverture date de 1984», explique Terry, une bénévole du centre Elgin et Winter Garden lors d’un récent événement portes ouvertes.

Entièrement préservé, le théâtre a été construit pour ressembler à un jardin en pleine floraison: de véritables feuilles de hêtres soumises à un processus de conservation ornent le plafond, ses colonnes ont la forme de troncs d’arbres…

«Tout devait faire penser à un jardin. Des scènes champêtres ont été peintes à la main sur les parois du théâtre: ce sont les peintures originales. Les couloirs des balcons, très rustiques, ont, eux aussi, été préservés», commente Terry.

Si son décor n’a pas changé, il n’en est pas de même pour son utilisation: vous ne trouverez plus aucun vaudeville au Winter Garden. «Maintenant sont jouées des pièces contemporaines et classiques. Il est plus petit et donc plus intime que le théâtre Elgin qui, lui, est réservé à de plus gros spectacles», nous dit Terry.

Pour admirer la beauté de ce site historique et connaître l’incroyable histoire de ces deux théâtres en profondeur, des visites guidées payantes sont organisées le jeudi à 17h et le samedi à 11h.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur