Les Raptors punissent la faible défense des Cavaliers

133-113

Le duo Siakam-Powell (59 points combinés) a une nouvelle fois mené les Raptors à la victoire. (Photo: Chris Young)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Dans un match très offensif, les Raptors de Toronto sont facilement venus à bout des Cavaliers de Cleveland. Avant dernier de la conférence de l’est, l’équipe visiteuse a montré les raisons pour lesquelles elle occupe cette place. Malgré un potentiel offensif certain, l’équipe de l’Ohio s’est montrée très peu concernée par la défense.

A l’arrivée, les hommes de Nick Nurse ont réalisé un festival offensif, avec une réussite au tir exceptionnelle (52/89 soit 58,4%). Dans cette démonstration collective (31 passes décisives), Siakam (33 points à 12/24 au tir) et Powell (26 points, 6 rebonds, 5 passes et 4 interceptions) ont sorti le grand jeu et ont offert une belle soirée à tout le Scotiabank Aréna.

Kyle Lowry (20 points, 11 passes) et Serge Ibaka (14 points) ont continué a montrer qu’ils sont très proches de retrouver leur meilleur niveau. La surprise du soir est venu de Patrick McCaw. Ce dernier s’était montré très limité en attaque, tout en étant un défenseur de premier ordre, depuis son arrivée à Toronto la saison dernière. Lundi soir, il a en plus ajouté un impact offensif, avec deux tirs primés inscits en deux tentatives. A noter, enfin, que Rondae Hollis-Jefferson n’a pas pris part à la rencontre. Nurse a expliqué après la rencontre qu’il était touché aux ischio-jambiers.

Le fil du match

Les Raptors prennent un départ canon. Gasol est isolé à deux reprises face à Love, qui ne peut défendre sur lui. Il inscrit 4 points. La défense est déjà très active et Lowry adroit à 3-points. Après 5 minutes 30 de jouées, Toronto mène déjà de 10 points (21-11). Sur leur lancée, ils dominent totalement cette première période avec une marque équilibrée.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

McCaw entre et réussit même un tir à 3-points, lui qui était en échec dans ce domaine depuis le début de la saison. L’écart grimpe à +15 (32-17). Les entrées de Nance Jr. et Clarckson font du bien aux Cavaliers qui finissent mieux le quart pour revenir à -8 (37-29).

Le duo Ibaka-Lowry se charge d’inscrire des points en début de deuxième quart. La connexion entre les deux joueurs est excellente et Ibaka retrouve son adresse imparable à mi-distance, en plus d’être agressif sur les passes de son meneur après écran.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette deuxième période demeure totalement à l’avantage des Raptors. L’écart oscille entre 16 et 8 points d’écart. Tristan Thompson, le Canadien de l’équipe visiteuse fait un gros deuxième quart. Il est à 12 points à la pause. En face, Siakam est le meilleur marqueur de ces 24 premières minutes avec 14 unités, tandis que Lowry et Powell sont à 10 points. Toronto mène 66-54 à la mi-temps.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Siakam et Powell enflamment le troisième quart

Les deux équipes sont adroites de loin en ce début de troisième quart. Siakam prend feu et inscrit 8 points de suite. Powell prend le relais. Il inscrit lui aussi 8 points. La défense de Cleveland est aux abonnés absents et a déjà encaissé 86 points en 31 minutes (86-72). Les champions en titre poursuivent sur leur lancée et ajoute une dose de spectacle avec un alley oop envoyé par Siakam à destination de Powell. L’arrière ajoute un 3-points et TO mène 98-80.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le duo infernal n’en a pas fini avec son adversaire. Siakam ajoute un tir primé. Powell l’imite à la sonnerie de la fin du troisième quart, pour donner 20 longeurs d’avance aux siens (104-84).

Kyle Lowry accompagné du banc ont plus de mal offensivement au début de l’ultime période. Bien que dépassés en défense depuis le début de la rencontre, les Cavaliers sont tout de même bons en attaque. Ils profitent de ce moment de faiblesse offensive torontoise pour réduire quasiment de moitié l’écart entre les deux équipes (108-97).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Malgré cela, la faiblesse de la défense de l’équipe de l’Ohio ne lui permettra  jamais de revenir plus proche. Les Raptors continuent leur festival offensif avec en tête d’affiche Pascal Siakam. Il quitte le terrain à 1 minutes 52 de la fin avec 33 points et une victoire assurée (126-109).

Avec une adresse sensationnelle sur la totalité du match (58% dont 50% à 3-points), les Raptors s’imposent finalement 133 à 113.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Réactions

Pascal Siakam (ailier des Raptors):

Norman Powell (arrière Raptors): « Je pense que je suis plus à l’aise dans la lecture de ce que la défense fait. Comment ils jouent. Où leurs intérieurs sont placés. Que ce soit pour finir au cercle, pour ressortir la balle ou pour servir un intérieur. Je prends juste ce que la défense me donne en étant agressif et en pensant à aller là-haut pour dunker. Même si je ne dunke pas, j’ai cet état d’esprit qui me donne l’agressivité et me permet de finir au cercle peu importe la manière, à droite ou à gauche. Je lis juste la défesne et je joue mon jeu. »

Nick Nurse (entraîneur en chef des Raptors): (sur Patrick McCaw) « Une nouvelle fois, il y avait des arrières rapides en face, nous avions besoin de sa vitesse. Il est toujours un joueur d’impact en défense. Et même s’il n’est pas le plus grand attaquant du monde, c’est un joueur intelligent en attaque. Il va faire des coupes. Il est un bon passeur. C’était bien de le voir mettre quelques tirs ce soir (lundi) car il a vraiment, vraiment beaucoup travaillé cet été sur son tir. Avec ses hauts et ses bas en raison des blessures, il n’a pas eu la chance de se mettre en rythme. J’aime son intelligence de jeu, ses qualités athlétiques et ses prouesses défensives. »

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur