Les Raptors emmenés par Siakam contrôlent le match 1 des Finales

118-109

Les Raptors ont l'occasion de remporter le titre NBA ce lundi à l'Aréna Scotiabank.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour son premier match en Finales NBA de sa carrière, Pascal Siakam a été l’homme de la rencontre. Il a conduit les Raptors de Toronto, auteurs d’un match parfait collectivement, à une victoire 118-109 face aux Warriors de Golden State.

Les deux équipes se retrouveront dimanche pour la deuxième manche.

Le fil du match

Toronto débute le match avec une très bonne adresse à 3-points. Les 12 premiers points torontois proviennent de tirs primés. La stratégie défensive des Warriors consiste à fermer la raquette en laissant beaucoup de tirs de loin ouverts aux shooteurs.

Avec un 5/14 dans ce domaine, les Raptors mènent 25-21 après les 12 premières minutes. Pour Golden State, Stephen Curry, déjà chaud, inscrit 11 des 21 points de son équipe.

Le deuxième quart est très disputé, les deux équipes se rendent coup pour coup. Kawhi Leonard est doublé chaque fois qu’il touche la balle et est en échec en attaque (1/6 au tir), en plus de prendre une troisième faute en fin de période.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Raptors peuvent, en revanche, compter sur la contribution de Siakam (12 points), Gasol (14) et VanVleet (7). Danny Green retrouve enfin de l’adresse de loin avec un 3-points difficile inscrit, qui donne 10 points d’avance aux Raptors à la mi-temps (59-49).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Raptors contrôlent le retour des Warriors

La première moitié du troisième quart appartient à un seul homme, Pasal Siakam. Le Camerounais se régale face à une défense des Warriors qui peine à le contrôler. Il inscrit 14 points et en donne 11 d’avance aux Raptors (79-68). Stephen Curry, avec 13 points inscrits dans la période, permet à son équipe de rester dans le match (79-72). Kawhi Leonard trouve quelques ouvertures en fin de troisième quart et Toronto mène 88-81.

Habitués à réaliser une grosse série en deuxième mi-temps, les Warriors semblent l’enclencher en début de quatrième quart. Ils reviennent à 3 points (90-87), mais Toronto parvient assez rapidement à stopper la série (94-87).

Les Torontois font même mieux que résister. Sur une bonne défense, suivie d’un tir primé de Green, ils prennent le plus gros écart du match +12 (100-88). À l’entrée des deux dernières minutes, les Raptors comptent 8 points d’avance (111-103). Fred VanVleet va chercher des lancers pour en donner 10 avec 1 min 14 à jouer (113-103). Curry obtient une faute sur un tir de loin, dans la foulée, pour réduire la marque (113-106).

Malgré cela, Toronto maintien son avance. Kyle Lowry tue le match à 3-points et les Raptors s’imposent 118-109.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’analyse

On le sait, pour battre ces Warriors, meilleure équipe de la NBA de ces deux dernières années, il faut souvent réaliser le match parfait des deux côtés du terrain.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est à peu près ce qu’on fait les Raptors, jeudi soir. Dans le sillage de leur excellente défense collective, affichée depuis le début des séries éliminatoires, les hommes de Nick Nurse ont provoqué pas moins de 17 pertes de balle de leurs adversaires. Ils les ont ensuite parfaitement exploitées avec 17 points inscrits sur ces ballons récupérés en défense.

Les Torontois ont également été très performants pour convertir leurs stops défensifs en paniers faciles avec 24 points inscrits en contre-attaque. Dans ce jeu-là, Pascal Siakam s’est régalé avec 32 points inscrits (voir le francophone du match).

Cinq joueurs à 10 points ou plus à Toronto

En attaque, l’ensemble du collectif a participé au jeu offensif. Cinq Raptors terminent à 10 points ou plus (Leonard 23, Gasol 20, Green 11, VanVleet 15) accompagnés par Kyle Lowry et ses 7 points et 9 passes décisives. Marc Gasol a été dominant dans la raquette avec 20 points à l’image des Torontois (40 points inscrits à l’intérieur).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Côté Warriors, le duo des Splash Brothers a réussi son match avec 34 points pour Stephen Curry et 21 pour Klay Thompson, mais les deux joueurs vedettes des Warriors n’ont pas assez reçu d’aide de la part du reste de l’équipe. Seul Draymond Green atteint péniblement la barre des 10 points (2/9 au tir, 6/6 aux lancers francs).

L’absence de Kevin Durant s’est faite ressentir des deux côtés du terrain et le retour timide de DeMarcus Cousins (3 points en 8 minutes) n’a pas eu d’impact sur la rencontre.

Les joueurs de Steve Kerr se sont montrés, tout de même, satisfaits du fait d’être restés dans le match tout au long de la partie sans avoir fait une bonne prestation. Les Raptors sont prévenus, le double champion en titre devrait afficher un autre visage dès dimanche.

Les réactions

Nick Nurse (entraineur Raptors): (sur le premier match en finale de Siakam et VanVleet) «Ils ont été tous les deux vraiment bons. Et surtout Pascal, qui a été dans un grand soir en attaque. J’ai trouvé qu’il avait joué avec beaucoup de calme. Il a trouvé ses zones de tir, son équilibre et il a été patient. Et quand il devait aller vite vers le cercle, il l’a bien fait aussi. Il a aussi réussi plusieurs paniers difficiles.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Freddie a fait du bon travail. Il a travaillé dur défensivement, il a joué beaucoup de minutes face à Curry. Curry a mis 34 points mais Freddie l’a fait travailler pour les avoir.»

Kawhi Leonard (ailier Raptors): «Ils ont fait un bon travail sur moi (en défense) en me prenant à deux sur le jeu avec l’écran et en gardant un troisième joueur prêt à intervenir. Ils ne m’ont pas laissé jouer le un contre un, leur défense était très vigilante. C’est tout ce qui s’est passé. Ils ne m’ont pas laissé de paniers faciles.

Mes coéquipiers ont bien joué ce soir (jeudi). Donc, ce que je veux dire, c’est un jeu d’équipe. S’ils continuent à jouer comme ça, les autres joueurs vont continuer à bien jouer et à avoir des tirs ouverts.»

Stephen Curry (meneur Warriors): «C’est certain, ce qui n’est pas bon, c’est que nous sommes désormais menés 1-0. Mais, ce n’est pas la fin du monde. C’est une nouvelle expérience pour nous tous (d’être mené 1-0), mais nous avons prouvé notre résilience et notre capacité à gagner les matchs que nous devons gagner. Nous devons répondre présents et apprendre de soirées comme celle-ci.»

Les chiffres du match

Meilleurs marqueurs:
Toronto: Siakam 32
Golden State: Curry 34

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Meilleurs rebondeurs
Toronto: Leonard/Siakam 8
Golden State: Green 10

Meilleurs passeurs
Toronto: Lowry 9
Golden State: Green 10

1: C’est la première fois en 12 participations aux Finales NBA que les Warriors de Golden State perdent le match 1.

7: Avec 10 points, 10 rebonds et 10 passes décisives, Draymond Green a signé son neuvième triple double en série éliminatoire. Il occupe la septième place à égalité avec Wilt Chamberlain dans le classement des joueurs ayant le plus de triple double en phase finale en carrière.

256: Stephen Curry est devenu le détenteur du record du nombre de paniers à 3-points tentés en Finales NBA. Il détrône ainsi LeBron James (251).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

2000: Kawhi Leonard a passé la barre des 2000 points inscrits en carrière en post-saison.

Le francophone du match

Ou tout simplement l’homme du match. Pascal Siakam pour sa première participation aux Finales NBA, a tout simplement été le meilleur joueur sur le terrain. L’ailier camerounais en a fait voir de toutes les couleurs à Draymond Green, autoproclamé meilleur défenseur de tous les temps. Il termine le match avec 32 points à 14/17 au tir, 8 rebonds, 5 passes décisives et 2 contres, en plus de son activité débordante en défense.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il est le premier joueur depuis Shaquille O’Neal en 2004 à inscrire plus de 30 points avec un pourcentage de réussite au tir supérieur à 80%.

Retrouvez toute l’actualité de la NBa chez notre partenaire Inside Basket.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur