Les Raptors arrachent un nouveau record de victoires consécutives

119-118

Les Raptors ont remporté une douzième victoire de suite, un record historique!
Partagez
Tweetez
Envoyez

Menés pendant trois quarts temps par une équipe des Pacers d’Indiana très adroite à 3-points (19/39), les Raptors de Toronto se sont accrochés avant de finir fort la rencontre pour décrocher un succès dans les derniers instants (119-118).

Ainsi, les hommes de Nick Nurse effacent des tablettes le record de 11 victoires de suite établi précédemment à deux reprises avec désormais une série de 12 à poursuivre…

Trois joueurs sortent du lot côté Toronto, même si la défense collective en fin de match est aussi à créditer.

D’abord Serge Ibaka (30 points, 7 rebonds, 3 passes). Le pivot congolais joue le meilleur basket de sa carrière. Malgré 5 fautes prises en quatrième quart, il a su user de son expérience pour se montrer toujours aussi dissuasif en défense, sans commettre cette dernière faute fatale.

En attaque, il a tout simplement été dans la lignée de ce qu’il fait depuis déjà plusieurs semaines. Très adroit près du cercle et dans ses tirs à mi-distance (11/14 à 2-points), il a ajouté ces derniers temps une régularité dans son tir de loin (2/7 ce soir). Résultats, il a tout simplement été l’auteur du tir à 3-points décisif qui a fait repasser les siens devant pour finalement l’emporter.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Kyle Lowry (32 points à 12/21 au tir et 8 rebonds) a lui aussi été très précieux. Quand l’équipe était au plus mal, c’est le capitaine qui a gardé le navire à flot en se montrant très agressif dans son attaque du cercle et toujours aussi décisive quand il s’agit de marquer de loin dans les instants chauds (3/6 à 3-points). Il a également été au four et au moulin en défense, comme à son habitude, et toujours très précieux pour faire jouer ses coéquipiers (10 passes décisives).

Siakam moteur de la défense

Pascal Siakam (25 points à 7/18 au tir, 9 rebonds, 5 passes, 3 interceptions) a lui connu un match plus en dents de scie avec beaucoup de maladresse en début de rencontre. On peut expliquer cela par une très bonne défense des Pacers qui n’ont pas hésité à lui envoyer plusieurs défenseurs, mais aussi par plusieurs fautes sur lui non sifflées.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Malgré cela, P-Skills a su resté dans son match en servant ses coéquipiers sur les prises à deux, voire trois, avant de monter en régime en fin de match par son intensité défensive et une réussite au tir de retour dans les moments chauds. Il a été le moteur de la presse tout terrain qui a annihilé l’attaque adverse dans les instants décisifs et a marqué des points importants dans la dernière série victorieuse des Raptors.

Enfin, mention spéciale à Terence Davis qui a terminé le match et qui n’a pas tremblé non plus lorsqu’il s’agissait de rentrer des tirs de loin très importants, notamment en troisième quart. Le joueur de première année finit avec 11 points et un 3/7 à 3-points qui fait beaucoup de bien!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le fil du match

Le duo Lowry/Ibaka fait un début de match tonitruant en attaque. Les deux joueurs inscrivent à eux deux les 17 premiers points des Raptors qui prennent 6 points d’avance après les 8 premières minutes de jeu (17-11).

Les premières rotations torontoises sont très solides et permettent de porter l’écart à +10 au terme du premier quart (30-20).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le début de deuxième quart est en revanche beaucoup plus compliqué, avec un 5 qui manque de création. Malgré le retour rapide de VanVleet sur le terrain, les Pacers passent un 12-2 et égalisent (32-32).

FVV, en sortie de temps mort, met fin à la série des visiteurs d’un tir à 3-points (35-32).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

La réponse d’Indiana est cinglante. Justin Holiday prend feu à 3-points avec 3 tirs primés inscrits de suite. Il donne ainsi 7 longueurs d’avance aux siens (37-44). Les Pacers sont sur un 24-5 dans ce deuxième quart. Ils vont compter jusqu’à 12 longueurs d’avance sur un panier d’Oladipo (39-51).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

VanVleet semble être le seul capable de faire quelque chose en attaque dans ce quart temps catastrophique côté torontois. Il inscrit un tir de loin puis sert Boucher pour revenir à -7 (44-51). Indiana contrôle malgré tout les débats et remet un coup d’accélérateur sur la fin du quart temps pour prendre 15 points d’avance à la pause (48-63).

L’adresse n’a pas fuit les visiteurs à la mi-temps. Ils inscrivent deux nouveaux tirs primés au retour des vestiaires, +19 (50-69). Kyle Lowry sonne un début de révolte avec un panier en pénétration et un service pour Ibaka à 3-points (57-71).

La défense torontoise se réveille

La défense des champions en titre montre enfin son vrai visage et multiplienles stops. Lowry d’une interception s’en va inscrire un panier facile. Siakam l’imite et provoque la faute. Il inscrit ses deux lancers. Toronto est de retour à 6 points (71-77).

Les Raptors sont complètement de retour dans ce match grâce notamment à deux tirs primés de Davis. Lowry marque ensuite en pénétration (82-84). Sabonis bien servi à la dernière seconde du troisième quart marque sous le cercle, 82-86 avant l’ultime période.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Indiana prend le meilleur départ et le match en main dans cette ultime période. Les remplaçants, à l’image de McDermott, des frères Holiday et de McConnell permettent à leur équipe de compter jusqu’à 6 points d’avance. Malgré la résistance de Lowry et Ibaka, les titulaires des Pacers reviennent sur le terrain et enfoncent le clou avec une avance portée à +11 (103-114).

Alors qu’Indiana semble se diriger vers la victoire, les Raptors vont avoir un dernier sursaut avec un panier de Siakam sur une passe d’Ibaka (voir plus haut) et un 3-points signé Lowry, couplés à plusieurs bonnes défenses pour revenir à 5 points à 1 minute 33.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Sur une nouvelle bonne défense d’Ibaka, Sabonis perd la balle. Après visionnage de la vidéo par l’arbitre, la balle est rendue à Toronto. Siakam provoque la faute et marque un lancer sur deux, puis dans le sillage d’une presse tout terrain, il intercepte et ajoute deux points (116-118). Indiana ne marquera plus jusqu’à la fin face à une défense impénétrable. Ibaka à 3-points met le tir décisif qui donne la victoire aux champions NBA (119-118). Quel match! Quelle victoire!

Réactions

Pascal Siakam (ailier des Raptors):

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Serge Ibaka (intérieur des Raptors): (sur le tir victorieux) «Ça fait plaisir. J’ai raté quelques 3-points ouverts plus tôt dans le match. Le coach m’a dit: ‘Hey Serge continue de tirer avec confiance et pousse la balle’. Il m’a donné beaucoup de confiance. […]  On savait que nous les avions déjà battus avant. Nous avons été plus hauts qu’eux plusieurs fois au classement. Nous n’avons pas abandonné. On est resté compétitif dans le match jusqu’à la fin.»

Victor Oladipo (arrière des Pacers): «Je pense que sur la fin nous avons fait quelques erreurs. J’ai trouvé que nous jouions pour seulement maintenir notre avantage au lieu de jouer pour gagner le match. C’est juste mon opinion personnelle. Ils ont bien exécuté. Nous n’avons pas bien exécuté. Je trouve qu’ils savaient exactement ce qu’ils voulaient faire et j’ai eu l’impression que nous ne savions pas. Nous n’étions pas sûrs (de nous). Mais, une nouvelle fois, c’est certainement parce que je n’ai pas joué avec mes coéquipiers depuis longtemps.»

«Malgré tout, c’est bon pour nous d’avoir ce genre de matchs maintenant, plutôt que plus tard dans la saison, ou dans les séries éliminatoires. Nous savons ce que nous devons faire mieux. C’est une chose qui doit nous faire apprendre. C’est certain, nous devons regarder la vidéo et devenir meilleurs. Nous les jouons de nouveau vendredi, ça va arriver vite, nous devons être prêts à jouer.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur