Les oeuvres sacrées de Paulette-Marie Sauvé

Ses «temples célestes» jusqu'à dimanche à la Elaine Fleck Gallery

Paulette-Marie Sauvé
Les oeuvres de Paulette-Marie Sauvé mêlent sujets anciens et traitement artistique moderne.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Des sites celtiques en France aux basiliques italiennes, les lieux de la sacralité n’ont plus aucun secret pour l’artiste-peintre Paulette-Marie Sauvé.

Dans ses oeuvres, elle représente des lieux de culte vieux d’un millénaire avec un coup de crayon moderne et abstrait. Pour une rencontre improbable entre spiritualité et peinture, courez à la Elaine Fleck Gallery admirer les quatre nouvelles toiles de l’artiste québécoise.

L’exposition, que l’on peut encore découvrir jusqu’à ce dimanche 29 avril, nous dévoile une vision délurée de la spiritualité.

oeuvres
Pour ces deux oeuvres, l’artiste a pris comme support la basilique de Montréal

Temples du ciel

Un lieu de culte est remarquable pour ces structures en hauteur. Pour l’artiste, qui a une maîtrise en art visuel, ce sont elles qui permettent de communiquer avec une autorité spirituelle.

Cet intérêt pour le culte l’amène à créer des temples pour les astronautes tout droit sortis de son imagination. À partir d’un travail de traitement photographique de plusieurs mois, l’artiste matérialise sur sa toile «un lieu spatial pour prendre du repos», nous explique-t-elle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Paulette-Marie Sauvé se dit citoyenne des religions du monde. Élevée dans la foi catholique, c’est lorsqu’elle arrive à l’université et qu’elle assiste à ses cours d’Histoire des religions que sa fascination pour toutes les formes de cultes commence.

Cette formation l’amène à une entourloupette spirituelle: «Je crois, mais pas en une religion spécifique», nous dit-elle. «Chaque religion a quelque chose que je déteste et quelque chose que j’admire, ainsi, je prends le meilleur de chacune.»

astronautes
Des temples pour les astronautes

Précision abstraite

Paulette-Marie Sauvé est une équilibriste du style. L’ancien se mêle à la modernité, les ruines d’églises côtoient des couleurs vives…

L’artiste fait le choix de l’abstraction pour donner sens. «L’architecture m’inspire beaucoup, mais pour que ce soit personnel, je joue avec» lance Paulette. Il n’était pas question de reproduire à l’identique la voûte de la basilique Marie-Reine-du-Monde de Montréal. Au gré du mouvement de ses pinceaux, Paulette rend l’architecture plus complexe.

Les oeuvres de l’artiste-peintre sont mystiques, presque lunaires. «Aller plus loin avec l’abstraction, c’est moderniser mon travail», nous dit Paulette.

discussion
Paulette-Marie Sauvé discute lors du vernissage de l’exposition du samedi 21 avril

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur