L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto

les malcommodes

Le trio de jazz oscille entre espièglerie et émotion.


21 juin 2018 à 13h00

Au Québec, le terme «malcommode» n’est pas toujours péjoratif et colle parfaitement à la peau des trois musiciens jazz Félix Stüssi, Daniel Lessard et Pierre Tanguay, espiègles de la musique qui forment le trio des Malcommodes.

Depuis 10 ans, le trio enchaînent les albums et les scènes sans prétention. Leur nouvel album Les Malcommodes invitent repose sur un concept qui tenait à coeur Félix Stüssi, l’instigateur et le compositeur du groupe.

Un album chorale qui consiste à inviter huit autres musiciens et chanteurs de la planète jazz pour improviser et performer ensemble.

Pour leur prochaine tournée d’été dans l’Ouest, les scènes sont trop petites pour accueillir tous les huit musiciens participant au projet. Ainsi, le noyau malcommodes performera en équipe réduite, sauf au Festival international de jazz de Montréal du 28 juin au 7 juillet qui pourra accueillir tout le monde.

Pour le TD Toronto jazz Festival, c’est Sonia Johnson qui foulera la scène avec notre trio infernal le 26 juin prochain.

Fortes têtes

Félix Stüssi au piano, Daniel Lessard à la contrebasse et Pierre Tanguay à la batterie forment donc un trio de jazz dynamique composé de fortes têtes, dont les personnalités et l’humour viennent alimenter leur jazz.

Chacun est improvisateur dans l’âme et chaque fois que les musiciens dialoguent – instruments interposés – le résultat n’est jamais le même. «Quand on joue ensemble, c’est une aventure musicale à chaque instant», nous livre Félix.

Cette jovialité n’est pas un frein à l’émotion et à la profondeur. «Ce n’est pas une musique qui veut épater mais qui veut toucher», précise Félix.

les malcommodes

Sonia Johnson

Malgré son nom anglophone, Sonia Johnson chante en français. Pour Félix Stüssi, c’est une artiste hors-pair puisqu’elle n’est pas que parolière. «Avec sa voix, elle peut être un instrument à voix», nous précise Félix.

Au départ chanteuse classique, elle découvre le jazz à 17 ans à Montréal. Originaire d’un petit coin dans la Mauricie, la grande ville lui ouvre son esprit musical.

«Avec les Malcommodes, j’expérimente d’autres choses.» Le concept des Malcommodes invitent laisse beaucoup de place à l’improvisation.

«La façon d’écrire de Felix est une conception suisse. Sa musique est un peu asymétrique mais donne de beaux élans rythmiques», explique Sonia.

La chanteuse aime cette étape dans sa carrière où elle est invitée. «Les gens reconnaissent que je peux apporter quelque chose à leur projet.» Sonia apprécie fouler la scène avec ses compères mais c’est une chose. Son prochain album sortira en début d’année prochaine.

«M’exprimer dans ma langue maternelle via le jazz, c’est très important.» Cependant, elle reconnaît qu’au niveau de la tonicité des accents, l’anglais permet d’exprimer beaucoup de choses. «Il faut aller voir du côté anglophone pour toucher un public plus large», nous dit-elle, consciente des réalités du marché de la musique.

les malcommodes
Félix Stüssi au piano et Sonia Johnson au chant

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Trouvée dans nos crottes : la solution aux pénuries de sang

transfusion
On pourrait transformer tous les groupes sanguins en O
En lire plus...

20 septembre 2018 à 7h00

Chrystine Brouillet, gourmande et fin gourmet

livre
L’amitié se bonifie comme les grands crus pour la romancière la plus prolifique du Québec
En lire plus...

19 septembre 2018 à 17h00

Ambiance parisienne au Coq of the Walk

Liverpool- PSG
Après ceux de l’Équipe de France, qui avaient fêté la victoire, les supporters parisiens ont assisté à une défaite de leur équipe 3-2 contre...
En lire plus...

19 septembre 2018 à 13h50

Le tournoi de golf Gilles-Barbeau rapporte 16 500 $ à CAH

CAH
Un événement généreux sous un soleil radieux
En lire plus...

19 septembre 2018 à 11h44

Le rappeur français Orelsan a appris les bases à ses fans

Concert Orelsan
Le rappeur français Orelsan a pu constater lundi soir au Phoenix Theatre de Toronto à quel point il était populaire outre-Atlantique.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 9h00

Non, les étirements après l’entraînement ne réduisent pas les courbatures

exercices, sports
L’une des méthodes dont les effets bénéfiques ont été observés est l’immersion dans un bain d’eau glacée.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 7h00

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur