L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto

les malcommodes

Le trio de jazz oscille entre espièglerie et émotion.


21 juin 2018 à 13h00

Au Québec, le terme «malcommode» n’est pas toujours péjoratif et colle parfaitement à la peau des trois musiciens jazz Félix Stüssi, Daniel Lessard et Pierre Tanguay, espiègles de la musique qui forment le trio des Malcommodes.

Depuis 10 ans, le trio enchaînent les albums et les scènes sans prétention. Leur nouvel album Les Malcommodes invitent repose sur un concept qui tenait à coeur Félix Stüssi, l’instigateur et le compositeur du groupe.

Un album chorale qui consiste à inviter huit autres musiciens et chanteurs de la planète jazz pour improviser et performer ensemble.

Pour leur prochaine tournée d’été dans l’Ouest, les scènes sont trop petites pour accueillir tous les huit musiciens participant au projet. Ainsi, le noyau malcommodes performera en équipe réduite, sauf au Festival international de jazz de Montréal du 28 juin au 7 juillet qui pourra accueillir tout le monde.

Pour le TD Toronto jazz Festival, c’est Sonia Johnson qui foulera la scène avec notre trio infernal le 26 juin prochain.

Fortes têtes

Félix Stüssi au piano, Daniel Lessard à la contrebasse et Pierre Tanguay à la batterie forment donc un trio de jazz dynamique composé de fortes têtes, dont les personnalités et l’humour viennent alimenter leur jazz.

Chacun est improvisateur dans l’âme et chaque fois que les musiciens dialoguent – instruments interposés – le résultat n’est jamais le même. «Quand on joue ensemble, c’est une aventure musicale à chaque instant», nous livre Félix.

Cette jovialité n’est pas un frein à l’émotion et à la profondeur. «Ce n’est pas une musique qui veut épater mais qui veut toucher», précise Félix.

les malcommodes

Sonia Johnson

Malgré son nom anglophone, Sonia Johnson chante en français. Pour Félix Stüssi, c’est une artiste hors-pair puisqu’elle n’est pas que parolière. «Avec sa voix, elle peut être un instrument à voix», nous précise Félix.

Au départ chanteuse classique, elle découvre le jazz à 17 ans à Montréal. Originaire d’un petit coin dans la Mauricie, la grande ville lui ouvre son esprit musical.

«Avec les Malcommodes, j’expérimente d’autres choses.» Le concept des Malcommodes invitent laisse beaucoup de place à l’improvisation.

«La façon d’écrire de Felix est une conception suisse. Sa musique est un peu asymétrique mais donne de beaux élans rythmiques», explique Sonia.

La chanteuse aime cette étape dans sa carrière où elle est invitée. «Les gens reconnaissent que je peux apporter quelque chose à leur projet.» Sonia apprécie fouler la scène avec ses compères mais c’est une chose. Son prochain album sortira en début d’année prochaine.

«M’exprimer dans ma langue maternelle via le jazz, c’est très important.» Cependant, elle reconnaît qu’au niveau de la tonicité des accents, l’anglais permet d’exprimer beaucoup de choses. «Il faut aller voir du côté anglophone pour toucher un public plus large», nous dit-elle, consciente des réalités du marché de la musique.

les malcommodes
Félix Stüssi au piano et Sonia Johnson au chant

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Adieu, Opportunity

La NASA a officiellement «déplogué» le 12 février sa sonde martienne Opportunity, qui ne répondait plus depuis juin dernier. Sa mission a duré beaucoup...
En lire plus...

15 février 2019 à 15h15

Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l'Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février....
En lire plus...

15 février 2019 à 11h00

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Netflix, nouvelle plateforme des bizarreries de Gwyneth Paltrow

pseudoscience
Netflix ne se fera pas de nouveaux amis parmi les amateurs de vulgarisation scientifique et d’information véridiques: l’actrice Gwyneth Paltrow vient d’y obtenir une...
En lire plus...

15 février 2019 à 7h00

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur