22e Festival de Jazz de Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

La ville de Toronto et le jazz vivent une belle histoire d’amour, ils fêteront cette année le 22e anniversaire de leur petit protégé: le festival de jazz de Toronto. Organisées du 20 au 29 juin, les différentes manifestations rassembleront 1 500 musiciens pour un total de plus de 300 concerts. De quoi satisfaire un public attendu en masse, les organisateurs avançant des chiffres autour de 500 000 visiteurs.

Le festival de jazz de Toronto, qui a été élu meilleur festival de jazz au Canada lors des deux dernières éditions des National jazz awards, assume sa réussite et propose cette année plus de dix nouveaux lieux de concerts, dont la Diesel Playhouse. Les organisateurs s’appuient également sur les événements très populaires qui ont construit la reconnaissance importante dont jouit le festival, comme les séries cabaret et les Grandmasters series qui représentent toujours un moment important de la manifestation.

L’engouement pour le festival peut être expliqué par le large choix offert au public. Pendant dix jours, le jazz va dévoiler ses multiples facettes. Du jazz le plus classique au jazz expérimental, chacun pourra trouver chaussure à son pied. Les artistes francophones auront aussi leur place. Pendant le festival plus de dix concerts ont été rassemblés sous l’étiquette «French Connection», dont ceux de Philippe Noireaut, en duo avec Judith Lander, et de Michel Legrand, invité à performer dans le cadre des Grandmasters series. Pianiste français de génie, Michel Legrand a reçu, dans sa riche carrière, trois Oscars et cinq Grammys. Ce prodige a joué avec des légendes du jazz telles que Miles Davis ou encore John Coltrane. Son concert sera pour sûr un des grands moments de ce 22e festival.

Pour faire en sorte que Toronto soit vraiment immergé dans l’univers jazz, des concerts gratuits auront lieu chaque après-midi au Nathan Phillips square. Les concerts commenceront à midi sauf le dimanche où ils débuteront à 13h. Les non-avertis pourront alors découvrir la musique jazz sans prendre le risque de regretter une éventuelle dépense. L’ambiance promet d’être vraiment magique. Le soleil étant au rendez-vous, le public n’aura plus qu’à s’allonger dans l’herbe pour écouter les artistes.

Concert à ne pas manquer également, celui de Philippe Noireaut et de Judith Lander qui interpréteront le répertoire de Jacques Brel au Old Mill.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

S’il est déjà venu jouer en solo dans la Ville-Reine, ce sera la première fois que Philippe Noireaut participera aux séries Cabaret du Festival de Jazz de Toronto. L’idée de le faire jouer en compagnie de Judith Lander vient du fait qu’«elle avait déjà interprété en anglais un spectacle intitulé Brel is alive ans well living in Paris et que pour moi Jacques Brel a toujours été quelqu’un de très important», confie l’auteur compositeur Philippe Noireaut.

Le spectacle sera donc bilingue, Judith chantant en anglais et Philippe en français. Les deux artistes ont réarrangé les chansons du mythique artiste belge et sont parvenu à un résultat qualifié de «très bon» par Philippe Noireaut. «Il faut justifier sa présence, on est pas là pour refaire du Brel. On a remixé les compositions, c’est un exercice naturel chez moi, j’aime mettre un peu de fantaisies dans mes interprétations.»

Les répétitions se sont parfaitement déroulées même si ce n’était pas couru d’avance comme le précise le chanteur: «Cela s’est super bien passé. C’était un peu dangereux, on ne se connaissait pas beaucoup. Mais une belle alchimie est née ainsi qu’une réelle complicité. On a une énergie comparable et très chaleureuse.»

En anglais, en français, le festival de jazz de Toronto promet une nouvelle fois de combler le public. Un événement de grande envergure à ne pas manquer, qu’on soit féru de jazz ou simple amateur de musique.

Pour tous renseignements, visitez le site Internet www.tojazz.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur