La BD sort de sa bulle au festival de Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Organisé tous les deux ans depuis 2003, le Toronto Comic Arts Festival se tenait en fin de semaine passée à la bibliothèque de référence à Bloor et Yonge. Le festival souhaite se placer dans la lignée des grands événements de bande-dessinée tel que celui d’Angoulême en France.

Durant deux jours, les accrocs de BD ont pu se remplir la tête d’images, parler aux auteurs et dessinateurs et surtout vider leur porte-monnaie pour acquérir les albums de leurs rêves.

En 2007, plus de 250 artistes et 6000 spectateurs avaient contribué à donner une nouvelle dimension à ce festival. Cette année, plusieurs événements étaient organisés en parallèle aux dates d’exhibition du 9 et 10 mai à la bibliothèque de Bloor et Yonge.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le jeudi 7 mai, l’Alliance française de Toronto invitait François Ayrolles et Emmanuel Guibert à présenter leurs travaux et parler de l’évolution de l’univers de la bande dessinée. Le 8 mai, François Ayroles passait au Lycée français de Toronto animer des ateliers autour de la BD pour des élèves.

En ce qui concerne les deux jours à la bibliothèque, le public a plus que répondu à l’appel. Les allées ne suffisaient pas à contenir les milliers de visiteurs qui se massaient au rez-de- chaussée du bâtiment.

Des familles, des adolescents, des jeunes adultes composaient un public rarement réuni lors d’un même événement. Une belle fête pour les amoureux de bande dessinée.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur