Les Indisciplinés revisitent Ionesco

Rhinocéros à l’école Gabrielle-Roy


2 novembre 2015 à 15h29

«En ce moment, nous répétons tous les soirs», glisse Pierre Gregory, metteur en scène et co-fondateur des Indisciplinés, à quelques jours de la première. La troupe de théâtre communautaire francophone revient sur le devant de la scène, mercredi 11 novembre, avec Rhinocéros.

Fondée à Toronto en 2009, la troupe produit deux spectacles par an. «Théâtre communautaire ne veut pas dire théâtre de mauvaise qualité», insiste Pierre Gregory. «Nous avons toujours été très fiers des spectacles que nous avons présentés. Les membres offrent beaucoup de passion. Ils le font pour eux et sur leur propre temps.»

Pour ce nouveau spectacle, les Indisciplinés ont choisi de revisiter une pièce d’Eugène Ionesco, représentant du théâtre de l’absurde en France. «Rhinocéros est un texte que j’adore qui n’a pas été produit à Toronto depuis bien longtemps, commente Pierre Gregory. Les Indisciplinés en font une interprétation unique. Nous utilisons le texte pour jeter une lumière sur le conformisme social. Nous lui donnons une couleur moderne»

La pièce, écrite en 1959, est généralement vue comme une métaphore de la montée du nazisme. «Mais le texte est encore d’actualité. Ce classique peut continuellement se lire en rapport avec notre société», commente Véronic Tremblay, qui interprète le rôle de Daisy.

Une dimension interactive

«Nous avons un peu élagué le texte, mais nous ne l’avons pas modifié. Il a très bien vieilli. La mise en scène est tellement nouvelle et audacieuse qu’il fallait garder un élément fidèle», précise Pierre Gregory.

Parmi les choix audacieux de la troupe: la participation de l’auditoire. «Elle ne sert pas à s’amuser, insiste le metteur en scène. Elle est en lien avec le contenu de la pièce. Nous ne voulons pas que le public soit dans une situation passive. L’expérience doit être personnelle. Nous voulons permettre une prise de conscience. La dimension interactive est un risque. Nous ne pouvons pas prévoir comment les gens vont réagir. Il fallait attendre quelques années pour que la troupe puisse prendre des risques. Elle se sent aujourd’hui assez solide.»

Une trentaine de membres travaille sur le spectacle. «C’était un défi logistique, mais tout se passe très bien», commente Thomas Berton. Originaire de France, le comédien amateur interprète Béranger, le rôle principal de la pièce.

«Avec une telle distribution, je passe moins de temps avec chacun. Les comédiens ont trouvé la façon de parler, de marcher, l’esthétisme du personnage. Ils doivent faire preuve d’une certaine autonomie», explique Pierre Gregory. Cette large distribution est finalement loin d’effrayer le metteur en scène: «C’est une grande aventure!»

Renseignements

Rhinocéros sera présenté neuf fois, du 11 au 27 novembre, à 19h30, à l’auditorium de l’école Gabrielle-Roy, 14 rue Pembroke (quartier Jarvis et Dundas). Billet non-membre 15$ en ligne, 20$ à la porte. lesindisciplinesdetoronto.ca

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La francophonie forte de sa diversité

Amanie Ill-fated sur la scène de Francophonie en Fête à la Distillerie dimanche.
Francophonie en Fête à la Distillerie
En lire plus...

25 septembre 2017 à 18h36

Les francos prennent leur place à Word on the Street

Le kiosque de la Librairie Mosaïque
Pour la première fois cette année, The Word on the Street Toronto – le plus grand festival du livre et du magazine en plein...
En lire plus...

25 septembre 2017 à 13h10

Cinq bonnes raisons de vibrer avec nous!

Tifane
Spectacle de clôture du festival Francophonie en Fête
En lire plus...

25 septembre 2017 à 13h06

Robert Charlebois n’a «jamais été aussi occupé»

Robert Charlebois à Markham et Toronto cette semaine.
Un gars qui n'a rien d'ordinaire
En lire plus...

25 septembre 2017 à 13h06

Volta: du cirque à la frontière du sport

Époustouflants BMX. (Photo: Patrice Lamoureux)
Le Cirque du Soleil a dressé son chapiteau près de Cherry Beach à Toronto.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h59

La Braderie de mode québécoise s’amène à Toronto

Un des événements de la Braderie de mode québécoise.
Des collections rares à des prix imbattables
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h58

Relevez le Défi des eaux canadiennes

Nos grands lacs contiennent 20% de l'eau fraîche de la planète.
Chez nous, on pense rarement à cette ressource essentielle
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h57

Autochtones et langues officielles

La Charte canadienne des droits et libertés rédigée dans une langue autochtone. (Photo: Radio-Canada)
Des juristes se demandent quelle forme doit prendre l'éventuelle loi fédérale sur les langues autochtones.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h56

Du changement pour Line Boily et Jean-François Poudrier

Jean-François Poudrier animera le Téléjournal Ontario les fins de semaine.
Radio-Canada à Toronto
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h55

Richard Bona: de la visite rare à St. Catharines

Le bassiste et chanteur de jazz Richard Bona.
Du Cameroon aux USA... grâce à la bureaucratie française
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h54

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur