Les Indisciplinés revisitent Ionesco

Rhinocéros à l’école Gabrielle-Roy


2 novembre 2015 à 15h29

«En ce moment, nous répétons tous les soirs», glisse Pierre Gregory, metteur en scène et co-fondateur des Indisciplinés, à quelques jours de la première. La troupe de théâtre communautaire francophone revient sur le devant de la scène, mercredi 11 novembre, avec Rhinocéros.

Fondée à Toronto en 2009, la troupe produit deux spectacles par an. «Théâtre communautaire ne veut pas dire théâtre de mauvaise qualité», insiste Pierre Gregory. «Nous avons toujours été très fiers des spectacles que nous avons présentés. Les membres offrent beaucoup de passion. Ils le font pour eux et sur leur propre temps.»

Pour ce nouveau spectacle, les Indisciplinés ont choisi de revisiter une pièce d’Eugène Ionesco, représentant du théâtre de l’absurde en France. «Rhinocéros est un texte que j’adore qui n’a pas été produit à Toronto depuis bien longtemps, commente Pierre Gregory. Les Indisciplinés en font une interprétation unique. Nous utilisons le texte pour jeter une lumière sur le conformisme social. Nous lui donnons une couleur moderne»

La pièce, écrite en 1959, est généralement vue comme une métaphore de la montée du nazisme. «Mais le texte est encore d’actualité. Ce classique peut continuellement se lire en rapport avec notre société», commente Véronic Tremblay, qui interprète le rôle de Daisy.

Une dimension interactive

«Nous avons un peu élagué le texte, mais nous ne l’avons pas modifié. Il a très bien vieilli. La mise en scène est tellement nouvelle et audacieuse qu’il fallait garder un élément fidèle», précise Pierre Gregory.

Parmi les choix audacieux de la troupe: la participation de l’auditoire. «Elle ne sert pas à s’amuser, insiste le metteur en scène. Elle est en lien avec le contenu de la pièce. Nous ne voulons pas que le public soit dans une situation passive. L’expérience doit être personnelle. Nous voulons permettre une prise de conscience. La dimension interactive est un risque. Nous ne pouvons pas prévoir comment les gens vont réagir. Il fallait attendre quelques années pour que la troupe puisse prendre des risques. Elle se sent aujourd’hui assez solide.»

Une trentaine de membres travaille sur le spectacle. «C’était un défi logistique, mais tout se passe très bien», commente Thomas Berton. Originaire de France, le comédien amateur interprète Béranger, le rôle principal de la pièce.

«Avec une telle distribution, je passe moins de temps avec chacun. Les comédiens ont trouvé la façon de parler, de marcher, l’esthétisme du personnage. Ils doivent faire preuve d’une certaine autonomie», explique Pierre Gregory. Cette large distribution est finalement loin d’effrayer le metteur en scène: «C’est une grande aventure!»

Renseignements

Rhinocéros sera présenté neuf fois, du 11 au 27 novembre, à 19h30, à l’auditorium de l’école Gabrielle-Roy, 14 rue Pembroke (quartier Jarvis et Dundas). Billet non-membre 15$ en ligne, 20$ à la porte. lesindisciplinesdetoronto.ca

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La future fusée de la NASA a-t-elle encore une utilité?

science
La NASA prépare depuis 2011 une nouvelle fusée géante, appelée SLS, censée ramener les Américains en orbite, sur la Lune et même les envoyer...
En lire plus...

Le budget d’un gouvernement aux abois

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau profite d’une augmentation de ses revenus légèrement plus forte que prévu, ces deux dernières années, pour les réinjecter...
En lire plus...

21 mars 2019 à 16h30

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur