Les Indisciplinés revisitent Ionesco

Rhinocéros à l’école Gabrielle-Roy


2 novembre 2015 à 15h29

«En ce moment, nous répétons tous les soirs», glisse Pierre Gregory, metteur en scène et co-fondateur des Indisciplinés, à quelques jours de la première. La troupe de théâtre communautaire francophone revient sur le devant de la scène, mercredi 11 novembre, avec Rhinocéros.

Fondée à Toronto en 2009, la troupe produit deux spectacles par an. «Théâtre communautaire ne veut pas dire théâtre de mauvaise qualité», insiste Pierre Gregory. «Nous avons toujours été très fiers des spectacles que nous avons présentés. Les membres offrent beaucoup de passion. Ils le font pour eux et sur leur propre temps.»

Pour ce nouveau spectacle, les Indisciplinés ont choisi de revisiter une pièce d’Eugène Ionesco, représentant du théâtre de l’absurde en France. «Rhinocéros est un texte que j’adore qui n’a pas été produit à Toronto depuis bien longtemps, commente Pierre Gregory. Les Indisciplinés en font une interprétation unique. Nous utilisons le texte pour jeter une lumière sur le conformisme social. Nous lui donnons une couleur moderne»

La pièce, écrite en 1959, est généralement vue comme une métaphore de la montée du nazisme. «Mais le texte est encore d’actualité. Ce classique peut continuellement se lire en rapport avec notre société», commente Véronic Tremblay, qui interprète le rôle de Daisy.

Une dimension interactive

«Nous avons un peu élagué le texte, mais nous ne l’avons pas modifié. Il a très bien vieilli. La mise en scène est tellement nouvelle et audacieuse qu’il fallait garder un élément fidèle», précise Pierre Gregory.

Parmi les choix audacieux de la troupe: la participation de l’auditoire. «Elle ne sert pas à s’amuser, insiste le metteur en scène. Elle est en lien avec le contenu de la pièce. Nous ne voulons pas que le public soit dans une situation passive. L’expérience doit être personnelle. Nous voulons permettre une prise de conscience. La dimension interactive est un risque. Nous ne pouvons pas prévoir comment les gens vont réagir. Il fallait attendre quelques années pour que la troupe puisse prendre des risques. Elle se sent aujourd’hui assez solide.»

Une trentaine de membres travaille sur le spectacle. «C’était un défi logistique, mais tout se passe très bien», commente Thomas Berton. Originaire de France, le comédien amateur interprète Béranger, le rôle principal de la pièce.

«Avec une telle distribution, je passe moins de temps avec chacun. Les comédiens ont trouvé la façon de parler, de marcher, l’esthétisme du personnage. Ils doivent faire preuve d’une certaine autonomie», explique Pierre Gregory. Cette large distribution est finalement loin d’effrayer le metteur en scène: «C’est une grande aventure!»

Renseignements

Rhinocéros sera présenté neuf fois, du 11 au 27 novembre, à 19h30, à l’auditorium de l’école Gabrielle-Roy, 14 rue Pembroke (quartier Jarvis et Dundas). Billet non-membre 15$ en ligne, 20$ à la porte. lesindisciplinesdetoronto.ca

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Fin de vie sublime

livre
La journaliste suédoise Sofia Lundberg a autoédité Un petit carnet rouge, roman qui a connu un rare succès sur Internet avant d’être repéré par...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 9h00

Quiz : Fin de la «Grande Guerre» 100 ans passés

quiz
Les combats de la Guerre de 1914-1918 prennent fin lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 7h00

La musique a résonné en français aux quatre coins du pays

Une centaine d’artistes viennent de donner plus 200 spectacles de l’Atlantique au Pacifique dans le cadre du festival Coup de cœur.
En lire plus...

10 novembre 2018 à 15h00

Gérer le PLOE comme l’aide en santé?

La pression monte pour qu’Ottawa fasse un ménage du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOE).
En lire plus...

10 novembre 2018 à 11h00

Le PLOE : un programme fédéral qui a besoin d’un grand ménage

L’année 2020 marquera le 50e anniversaire des transferts en éducation aux provinces et territoires, mais trouve-t-on dans le bilan du Programme de quoi célébrer?
En lire plus...

10 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur