Les gènes des neurones: ça se complique

Neurones en 3D (Capture d'écran — Studio 3D — http://bit.ly/2qSZh6m)

Neurones en 3D (Capture d'écran — Studio 3D — http://bit.ly/2qSZh6m)


15 mai 2017 à 11h19

=Alors que des généticiens tentent de dresser la carte des gènes qui pourraient être associés à des problèmes psychiatriques, des neurologues sont en train de leur compliquer la tâche: ils émettent l’hypothèse que, même entre deux de nos neurones, il pourrait y avoir des différences génétiques.

Bien que nos gènes soient les mêmes dans nos milliards de cellules, certains ne sont «actifs» que dans l’organe où ils ont un rôle à jouer. On s’attendrait donc à ce que les gènes actifs dans les neurones soient partout les mêmes, et c’est ce que vient mettre en doute une recherche parue le 27 avril dans Science.

Le groupe derrière cette recherche — le Brain Somatic Mosaicism Network, qui rassemble 15 institutions américaines — ne partait pas à l’aveuglette puisque sa création, il y a deux ans, était l’aboutissement de débats sur la possibilité de trouver effectivement une variation génétique plus grande que prévue au sein d’un même individu.

Pour l’heure, résume l’équipe, le résultat est que «chaque neurone pourrait abriter des centaines de mutations somatiques» («somatique» désigne toutes nos cellules autres que sexuelles).

Du coup, c’est une nouvelle piste qui s’ouvre pour la recherche de gènes associés à des problèmes psychiatriques: plusieurs ont été identifiés depuis 20 ans, mais ils n’expliquent qu’une petite partie des cas. En même temps, si d’autres recherches confirment cette piste, ça risque aussi d’ouvrir la porte à un problème considérablement plus complexe.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassestkaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Plastic China, de Wang Jiuliang
Des films percutants au festival Planet In Focus du 19 au 22 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h50

Les réalisatrices autochtones veulent casser les clichés

Six femmes autochtones du court-métrage Creatura Dada.
18e édition du festival du film autochtone ImagiNATIVE
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h45

L’humoriste préféré des Français revient en anglais

Gad Elmaleh à Los Angeles (Photo: Todd Rosenberg Photography)
Oh My Gad le 11 novembre au théâtre Queen Elizabeth
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h40

Annulation d’Énergie Est: des raisons strictement économiques?

pipeline
Remplacé par Keystone XL: Donald Trump plus proactif que Justin Trudeau.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h30

À millénial, millénial et demi

Le nouveau chef du NPD canadien, Jagmeet Singh.
Nos trois chefs politiques fédéraux sont «jeunes»
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h25

Maître Jesse Gutman

Maître Jesse Gutman
Agent de grief au Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h20

De plus en plus facile d’obtenir la citoyenneté canadienne

citoyennete
On n'a même plus besoin de vouloir résider au Canada.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h15

Francophonie des Amériques: des liens qui se multiplient

centre_franco_ameriques_logo
On est 33 millions dans le Nouveau Monde
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h10

Le lac Érié à nouveau envahi par les algues

L'ouest du Lac Érié, le 26 septembre. (Photo: NASA)
Au banc des accusés: les engrais utilisés par les fermiers.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h05

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur