Les Français découvrent Étienne Brûlé

Des jeunes de son village natal créent un opéra rock et veulent suivre ses traces en Ontario

Samuel de Champlain et Étienne Brûlé en Huronie en 1615.
Samuel de Champlain et Étienne Brûlé en Huronie en 1615.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les dignitaires français de passage en Ontario lors des célébrations du 400e anniversaire de la visite de Samuel de Champlain chez les Hurons de la Baie Georgienne en 1615 l’ont tous fait remarquer: le fondateur de la Nouvelle-France est pratiquement inconnu en France, tout comme son guide et interprète, le coureur des bois Étienne Brûlé.

Mais c’est en train de changer, du moins pour Étienne Brûlé, rapporte Danièle Caloz, de la Société d’Histoire de Toronto, grâce à deux productions canadiennes qui ont inspiré des élèves du collège Paul Vaillant Couturier à Champigny-sur-Marne (en banlieue sud-est de Paris), le village natal d’Étienne Brûlé:

– le documentaire À la recherche d’Étienne Brûlé, de Médiatique (la compagnie de Danièle Caloz);

trois romans jeunesse des Franco-Ontariens Denis Sauvé et Jean-Claude Larocque qui racontent la vie d’Étienne Brûlé.

«Les aventures hautes en couleur de notre héros franco-ontarien ont résonné auprès de ces ados, qui ont mis deux ans à composer un opéra rock sur l’aventurier.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mme Caloz a assisté en mai dernier à une des représentations de la comédie musicale et en est sortie «enthousiasmée par le degré de créativité et de professionnalisme» de ces jeunes.

«De là à les inviter à venir chez nous marcher sur les traces d’Étienne Brûlé, il n’y avait qu’un pas.»

À son initiative, la SHT veut aider le groupe de 26 élèves et 4 adultes à voyager en Ontario du 22 au 30 avril 2017.

La SHT lance une campagne de financement et suggère plusieurs moyens de participer au projet:

– Les écoles peuvent inviter la troupe de jeunes Français à présenter leur comédie musicale durant leur séjour.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

– Les gens peuvent offrir de loger deux élèves français ou plus pendant toute la semaine ou une partie de la semaine.

– Les associations peuvent inviter les élèves de la troupe à un repas ou à rencontrer les jeunes d’ici afin de participer à des activités «canadiennes» pour des ados.

– Les groupes communautaires peuvent inviter l’historien français Éric Brossard, qui a collaboré au documentaire de Danièle Caloz, puis au projet artistique des jeunes de Champigny-sur-Marne, et qui accompagnera le groupe en Ontario, à donner une conférence sur Étienne Brûlé.

L’opéra rock des jeunes Français «est drôle, touchant et réserve de belles surprises», assure Danièle Caloz.

Leur enseignante Caroline Baudou a visité le Canada à la suite de son «initiation» à Étienne Brûlé. C’est elle qui a formé la troupe qui a monté la comédie musicale et qui veut maintenant venir visiter la terre des Hurons.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon Mme Baudou (c’est Danièle Caloz qui paraphrase et qui confirme), «ce qui a attiré les jeunes chez Étienne Brûlé, c’est le fait qu’il soit de leur âge et immigrant comme beaucoup d’entre eux, en plus de son goût pour l’aventure et le risque, son courage, sa ténacité, son esprit d’entreprise, son histoire aux mille péripéties romantiques et mélodramatiques à souhait, sa punition finale pour traîtrise, sa contenance à la fois noble et tragique…»

En plus bien sûr de «l’attrait du Canada», pays inconnu pour eux, et la découverte de nos Premières Nations, de même que l’appropriation du passé de leur ville.

Plusieurs éléments de cette visite sont déjà en place, dont une présentation de l’opéra rock Étienne Brûlé à la Michael Power-St. Joseph High School de Toronto, «à cause d’un enseignant, Michael di Tomaso, qui enseigne l’histoire et travaille au parc Awenda pendant l’été, où il a attrapé la piqûre Étienne Brûlé», raconte Danièle Caloz.

«L’année dernière, il est allé en France voir des sites de la Première Guerre mondiale avec des élèves, et il m’a demandé de voir Champigny et sa rue Étienne Brûlé, ainsi que l’endroit où il a été baptisé. Depuis, l’unité de langue française de son école participe au projet.»

Le spectacle, un film et une conférence seront aussi présentés à l’Alliance française de Toronto, que cette entreprise a tout de suite vivement intéressé, indique Mme Caloz.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les jeunes Français visiteront le parc Awenda, près de Penetanguishene, la région où ont vécu Étienne Brûlé et Champlain pendant plusieurs mois.

Ils pourront aussi aller jusqu’à Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons à Midland, pique-niquer au sirop d’érable, jouer à lacrosse…

Tous ceux qui veulent contribuer au succès de ce voyage peuvent contacter Danièle Caloz à [email protected]

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur