Les fausses nouvelles: un modèle d’affaires

fausses nouvelles

11 mars 2018 à 10h00

Si les fausses nouvelles voyagent plus vite que les vraies, comme l’a à nouveau souligné cette semaine une étude qui a fait beaucoup parler d’elle, c’est parce que «la polarisation est un excellent modèle d’affaires».

C’est la vision quelque peu cynique partagée par les auteurs de cette recherche parue jeudi dans Science: ce qu’ils ont constaté en effet, ce n’est pas seulement, comme on a pu le lire à Radio-Canada et dans The Atlantic, que les robots ou «bots» sont moins influents qu’on ne le pensait dans la propagation des fausses nouvelles.

Influenceurs

Ces chercheurs du MIT ont surtout constaté que certains des individus les plus influents dans cette propagation agissent par souci de faire de l’argent.

Les fausses nouvelles se propagent à travers Twitter «plus loin, plus vite, plus en profondeur et plus largement» que les vraies, résume dans le Washington Post Sinan Aral, professeur en technologies de l’information au MIT.

Et une des raisons, c’est que «c’est plus facile d’avoir du nouveau et du sensationnel quand vous n’êtes pas contraint par la réalité».

Si, de surcroît, cette nouveauté, aussi fausse soit-elle, rejoint un grand groupe de gens qui veulent y croire, son diffuseur est gagnant.

«Écoeurant!»

Dans la même logique, des termes associés au dégoût ou à la surprise semblent augmenter la probabilité qu’une fausse nouvelle soit partagée — du moins, sur Twitter. Que l’auteur soit réellement dégoûté ou qu’il ait simplement utilisé ces mots pour manipuler ses abonnés, n’a pas pu être déterminé par les chercheurs.

Cette recherche du MIT dépasse les précédentes par son ampleur. Ont été analysées 126 000 fausses informations ayant circulé sur Twitter entre 2006 et 2017, diffusées par 3 millions de personnes plus de 4,5 millions de fois.

La science s’en tire un peu mieux que la politique: les fausses informations en science mettent plus de temps que celles en politique à rejoindre un plus grand nombre de gens.

Valoriser la vérité

Pour distinguer le vrai du faux, les chercheurs du MIT se sont appuyés sur six sites de vérification des faits comme Snopes et PolitiFact: lorsque deux d’entre eux attribuaient un verdict à une nouvelle (vraie ou fausse), cela conférait à ce verdict un haut degré de fiabilité.

Dans un texte d’opinion paru dans la même édition de Science, 16 chercheurs en sciences sociales et en droit voient derrière tout cela un motif d’inquiétude: «Comment créerons-nous un écosystème de l’information et de la culture qui valorise et promeut la vérité?»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Beaujolais Nouveau est arrivé au Ricarda’s

Ricarda's
La Fédération Tricolore a réuni une centaine de Français, francophones et francophiles autour d'un cassoulet ce jeudi soir au Ricarda's (angle Peter et Front)...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 15h36

Un conservatisme anglo régressif, mésadapté, ignorant

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
L'Ontario français vient de reculer de 20 ans
En lire plus...

16 novembre 2018 à 13h03

L’écriture impulsive de Didier Leclair

livre
Didier Leclair a rédigé huit romans sans jamais faire un plan, presque toujours de façon impulsive.
En lire plus...

16 novembre 2018 à 11h45

D’un océan à l’autre en vélo

cyclotourisme
Le couple Mat LeBlanc et Ali Becker a traversé le Canada à vélo pour «normaliser la consommation du cannabis et de se débarrasser des...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 9h00

Les premiers Amérindiens ont migré rapidement du Nord au Sud

L’ADN d’un squelette du Nevada vieux de 10 000 ans et l’ADN d’un squelette du Brésil vieux de 10 000 ans montrent des similitudes...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 7h00

La série californienne continue pour les Leafs face aux Sharks (5-3)

Leafs
Les Leafs se sont imposés ce soir lors de leur déplacement à San Jose face aux Sharks (5-3).
En lire plus...

16 novembre 2018 à 1h08

«Jeudi noir» en Ontario français

Double coup de tonnerre en Ontario français jeudi
En lire plus...

15 novembre 2018 à 19h00

Rodéo de photojournalisme pour des étudiants de La Cité

foire agricole
Cinq étudiants du cours de photojournalisme de Linda Dawn Hammond, du Collège La Cité à Toronto, ont visité la foire agricole annuelle de Toronto.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 15h00

La programmation informatique s’invite dans nos écoles

Kids Code Jeunesse
Kids Code Jeunesse souhaite rendre accessible les ressources programmatiques aux enfants dans les écoles.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 13h00

Faire découvrir notre système judiciaire au jeune public

jeunes
Le ROEJ veut promouvoir le dialogue entre les différents acteurs de notre système judiciaire et les enseignants, les intervenants communautaires et les étudiants.
En lire plus...

15 novembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur