Les étudiants franco-ontariens célèbrent leurs accents

Les délégué.e.s du RÉFO au pied du symbole de Sudbury, capitale du nickel. (Photo: REFO)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les étudiants franco-ontariens ont célébré la diversité de leurs accents, en fin de semaine dernière. C’était le thème d’un forum qui précédait la 8e assemblée générale de leur mouvement, le RÉFO, où plusieurs conférenciers et panélistes sont venus discuter de la diversité qui enrichit nos communautés francophones.

Le forum a notamment discuté de stratégies pour vaincre collectivement et individuellement ce qu’on appelle «l’insécurité linguistique»: la gène de ne pas parler français correctement face à d’autres francophones.

85 délégués de huit institutions postsecondaires francophones et bilingues de la province étaient présents à l’Université Laurentienne de Sudbury pour ce rendez-vous annuel.

Il a bien sûr été question du projet d’université franco-ontarienne, ou de gouvernance universitaire «par et pour» les Franco-Ontariens, que pilote le RÉFO avec l’AFO et la FESFO.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dyane Adam, la présidente du Comité de mise en oeuvre de cette université dans le Centre-Sud-Ouest de la province (rien en vue pour l’Est et le Nord pour le moment), y est passée pour tenter d’identifier le type d’expérience recherchée par les étudiants au sein d’une éventuelle université franco-ontarienne.

L’AGA du RÉFO s’est terminée dimanche par l’élection d’un nouveau conseil d’administration co-présidé par Yacouba Condé et Jocelyn Leblanc.

«Les étudiant.e.s francophones ont plusieurs idées sur les manières d’améliorer notre capacité à vivre une vie pleine et productive en français en Ontario», ont souligné les nouveaux élus: «que ce soit en maintenant la pression pour arriver à notre université franco, une meilleure défense des besoins des étudiant.e.s internationaux, un accès bonifié aux services de santé mentale en français, ou encore la dynamisation de la vie étudiante francophone sur nos campus.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur