Les champignons ont leur personnalité

La passion d'un ancien prof

Hearst

Le conférencier Roger Larivière à Hearst. Il a développé une passion pour les champignons.


13 septembre 2018 à 9h00

Chaque type de champignon a sa «personnalité», son unicité, selon Roger Larivière, ancien enseignant de biologie au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, à la retraite depuis huit ans, qui a développé une passion pour les champignons lors d’un voyage éducatif en France en 1975.

«Chaque champignon va avoir une couleur particulière, donc ça affiche sa personnalité juste à le regarder. C’est bien souvent ça qui va nous attirer. On va le trouver beau parce qu’il va être d’une belle couleur.»

Les champignons ont aussi des odeurs différentes. Il décrit la chanterelle comme ayant une odeur d’agrumes.

Quant aux saveurs, lors des cueillettes il recommande de prendre un tout petit morceau du champignon, de le croquer et de le cracher. «Il ne faut jamais, jamais l’avaler», précise-t-il.

Cueillette à Hearst

Son passage le mois dernier à l’Université de Hearst a attiré une trentaine de personnes, curieuses d’apprendre comment bien cueillir les champignons et les identifier.

Une cueillette accompagnait la conférence, organisé dans le cadre des ateliers Agriva du Comité de développement économique de Hearst. Une trentaine de rendonneurs de tous âges ont accompagné M. Larivière à la Marina Veilleux.

«Les plus jeunes trouvent tellement de choses que les adultes ne trouvent pas», remarque M. Larivière. «Ils ont comme des yeux bioniques (…) puis ils sont toujours extasiés devant tout ce qui se trouve dans la nature.» Mais il se félicite que plusieurs participants se sont aussi «comportés comme des enfants».

Une découverte

Lors de cette excursion, M. Larivière a découvert un champignon qu’il n’avait «jamais vu de sa vie»: la chanterelle claviforme.

L’activité s’est conclue par une dégustation de la récolte. Selon M. Larivière, le groupe a mangé environ une dizaine d’espèces différentes. «Une très belle journée.»

Au cours de sa carrière, M. Larivière a publié six ouvrages au sujet des plantes et champignons sauvages. Son entreprise Natur-AT, fondée en 2004, offre des formations sur les plantes comestibles et médicinales, ainsi que des services d’évaluation de la qualité des lacs et d’aménagement aux propriétaires de terrains privés.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’identité linguistique canadienne sur les bords de la Tamise

colloque
Parmi les universitaires britanniques spécialistes du Canada, une quinzaine pourraient se dire «québécistes».
En lire plus...

25 septembre 2018 à 7h00

Le Club Richelieu Toronto honore Denis Rioux

Club Richelieu Toronto
Ce dimanche, le Club Richelieu de Toronto rendait hommage à Denis Rioux, désormais ex-président, et célébrait la passation des pouvoirs au nouveau président, Michel...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 17h01

Anciens combattants : délais plus long pour les francophones et les femmes

Anciens combattants Canada
Lenteur à répondre aux demandes d’aide médicale des vétérans: 19 semaines pour les demandes en anglais, 52 pour le français!
En lire plus...

24 septembre 2018 à 15h00

CSI : Éléphants

Les braconniers opèrent surtout au Gabon, au Congo et en Tanzanie.
En lire plus...

24 septembre 2018 à 14h00

Proposez des candidatures au 10e Gala Trille Or

Adieu les prix masculin et féminin : le Trille Or «Artiste solo» récompensera le ou la meilleur.e artiste tous genres confondus
En lire plus...

24 septembre 2018 à 12h00

De bouche à oreille, de retour pour une deuxième saison

De bouche à oreille
Nouveauté: des rencontres informelles au Coq of the Walk
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h53

Blague franco-ontarienne

Demain, 25 septembre, sera la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce n’est pas un jour férié, comme la Fête nationale au Québec, mais...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h23

Des sondes japonaise et américaine vont ramener de la poussière d’astéroïde

astéroïde
De la haute voltige: la semaine dernière, la sonde japonaise Hayabusa 2 s'est approchée de l’astéroïde Ryugu pour larguer deux mini-robots.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 13h00

Un trésor à découvrir au Musée des beaux-arts de Montréal

MBAM
Resplendissantes enluminures de livres d’heures au MBAM
En lire plus...

23 septembre 2018 à 11h00

Témoignage aussi déchirant que nécessaire

Jonas Gardell
Au début des années 1980, le sida est considéré comme la maladie des homos, la nouvelle peste, voire la punition de Dieu.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur