Les amours enfantins

Partagez
Tweetez
Envoyez

J’avais 5 ans quand j’ai senti pour la première fois les papillons de l’amour au creux de mon estomac. L’époux de mes rêves était beau et rieur. Comment était votre première idylle?

C’est probablement entre trois et six ans que se situe le souvenir d’un sentiment particulier et nouveau ressenti envers une personne de l’autre sexe. Je vois juste non pas par clairvoyance ou par expérience auprès des milles enfants de ma carrière.

C’est par la connaissance des théories freudiennes que j’ai compris. Sigmund Freud est le grand psychologue de ce qui concerne l’univers intérieur de l’homme.

Psychologie amoureuse

C’est vers deux ans que l’enfant acquiert le concept de garçon et fille, papa et maman, enfant et parent. L’enfant s’identifie à un genre; je suis un garçon. Les critères qui précisent les genres sont souvent liés à des aspects extérieurs tels les garçons ont les cheveux courts et ne portent pas de robes.

Concernant la différence des organes génitaux masculins et féminins, l’enfant croit à priori que tout le monde est comme lui. C’est seulement si l’enfant est mis en contact avec des informations lui indiquant la spécificité des organes génitaux qu’il s’y intéressera. Que ce soit un ami qui le lui dise ou que l’enfant voit le sexe d’un ami à la garderie, l’information pourra être expliquée par l’adulte ensuite.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le complexe d’Oedipe

Vers 3 ans, l’enfant qui s’est identifié étant un garçon comme papa, sera donc intéressé inconsciemment à découvrir ce qu’il n’est pas. Et la maman présente ce qu’il n’est pas, ce qu’il veut découvrir. Le petit observe que papa aime bien maman, alors il veut l’attention de sa maman pour lui seul.

Alors commence le complexe d’Oedipe de Freud où le garçon veut marier sa mère. La même théorie s’applique à la fille qui veut marier son père et qui s’appelle le complexe d’Électre.

S’intéresser à une personne de l’autre sexe est donc dans le cours normal du développement de la personne. Freud l’explique par la psychologie.

On pourrait aussi imputer cette attirance vers l’autre sexe par la nécessité génétique de reproduction de la race humaine. Le jeune enfant se prépare-t-il à cette puissante nécessité génétique?

Attitude de l’adulte

Alors que faire si mon fils me dit qu’il aime bien la petite voisine? Je l’encourage, lui explique ou le décourage de cette amourette?

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Que l’enfant ait trois ans ou dix ans, lui seul sait ce qu’il veut savoir à ce point-ci de sa vie. Alors voici les recommandations de base pour le soutenir dans son sentiment d’amour.

N’expliquez pas ce qu’il ne veut pas encore savoir. Demandez lui ce qu’il vit dans cette attirance. Laissez l’enfant verbaliser ce qu’il ressent.

Ne jamais ridiculiser les sentiments d’un enfant. Car on n’aime pas davantage qu’on se moque de nos sentiments d’adultes. Les sentiments sont toujours sérieux peut importe l’âge.

N’interprétez pas les sentiments de l’enfant selon votre perception. Ne l’obligez pas à devenir un amoureux adulte avec les mots doux, les cadeaux, les appels gentils. Ce n’est pas de son niveau de développement.

Gardez cette confidence entre vous et lui. L’enfant apprécie rarement que tout le monde sache qu’il aime quelqu’un d’une manière particulière.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’enfant désire partager des activités avec l’être aimé. Il est donc possible et normal que ceux-ci jouent au père et à la mère puisque leurs modèles amoureux vivent ensemble.

Si les enfants jouent à faire l’amour, soyez vigilants afin de voir si ces jeux représentent un baiser sur la joue ou les actes sexuels.

Car un enfant de cet âge qui connaît trop bien le coït pourrait avoir été en contact avec quelqu’un de plus vieux qui le lui ait montré.

À moins que ce soit la télévision. Une discussion positive entre le parent et l’enfant permettra de lui expliquer que cette relation sexuelle est réservée aux adultes.

Comme le disait la chanson de Daniel Lavoie, «Ils s’aiment comme des enfants».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur