L’énergie sombre et ses fantômes

L’univers en expansion finirait par se «déchirer»

Notre ciel étoilé. (Photo: kimi kao / Flickr / Creative Commons)

Notre ciel étoilé. (Photo: kimi kao / Flickr / Creative Commons)


16 décembre 2017 à 10h00

L’énergie sombre censée composer les deux tiers du cosmos? On la cherche toujours, mais on commence à soupçonner qu’elle ne suffira pas à la tâche. Un autre «fantôme» se cacherait dans la structure même du cosmos.

Il serait du moins nécessaire pour expliquer la vitesse à laquelle se produit l’expansion cosmique.

Une vitesse telle que, dans un très lointain futur, si les calculs sont justes, ça va mal finir: selon des astrophysiciens comme Adam Riess, l’univers finira par se «déchirer», jusqu’au niveau des atomes, tant cette force d’expansion est trop puissante pour se poursuivre indéfiniment.

La vitesse de l’expansion

Il faut rappeler qu’au cours des 20 dernières années, les cosmologistes n’ont pas seulement étudié un cosmos en expansion, ils ont tenté d’expliquer pourquoi la vitesse d’expansion du cosmos semblait augmenter — une découverte qu’on doit à un groupe dont faisait partie Adam Riess en 1998.

De là l’entrée de «l’énergie sombre» dans les équations, un terme qui dénote qu’on ignore en quoi ça consiste, mais au moins peut-on lui attribuer une masse, capable d’expliquer pourquoi des forces qui font s’accélérer l’expansion du cosmos sont capables de contrer les forces de la gravité.

Encore plus de questions

Comme l’explique cette semaine le New Scientist, au début, la théorie et les calculs entourant cette mystérieuse énergie sombre réussissaient à expliquer une accélération du rythme d’expansion de l’univers.

«Mais plus récemment, des fissures sont apparues»: entre les images du satellite européen Planck en 2013 montrant l’univers tel qu’il était moins d’un million d’années après le Big Bang, et l’univers tel qu’on le connaît aujourd’hui, la théorie et les calculs sur l’énergie sombre ne collent pas.

Si tout cela n’est pas le fruit d’erreurs fondamentales dans nos calculs sur la structure du cosmos, une des hypothèses est que l’énergie sombre n’est pas une constante, mais qu’elle évolue dans le temps. Ce qui, dans une équation, peut avoir du sens, mais explique encore moins ce qu’est l’énergie sombre et d’où elle vient…

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Logo de l'AFOCSC

Commis comptable

AFOCSC - L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) est une organisation sans but lucratif regroupant les conseillères et les conseillers scolaires élus dans les huit conseils scolaires catholiques de langue...
En lire plus...

Six activités pour ceux qui détestent l’hiver

Jouez au Voleyball intérieur beau temps comme mauvais temps
Des idées pour passer plus vite au travers de la saison
En lire plus...

15 janvier 2018 à 13h00

La fin d’un monde au Théâtre français

Marie-Eve Fontaine est Di (Photo: Manuel Verreydt)
Le Dire de Di du 24 au 28 janvier
En lire plus...

15 janvier 2018 à 12h00

Mister Frenchy: ambassadeur des tacos lyonnais à Toronto

Youcef Boudou, gérant de Mister Frenchy et Estelle, cuisinière
Youcef Boudouh mise sur l’authenticité
En lire plus...

15 janvier 2018 à 11h00

Incursion en terre berbère

La vallée de l'Ourika dans les Monts Atlas au Maroc.
Dans la vallée de l’Ourika
En lire plus...

15 janvier 2018 à 10h00

Isabelle Fleury à L’heure de pointe

Isabelle Fleury
De Sudbury à Toronto
En lire plus...

15 janvier 2018 à 9h30

Une nouvelle Clinique de psychothérapie francophone

Monique Ryan, Isabelle Bonsaint, Catherine Desjardins.
Trois Torontoises passionnées
En lire plus...

15 janvier 2018 à 9h00

Une nuit de débats sur le sommeil

Un débat dans le cadre de la Nuit des idées à Berlin l'an dernier.
Une initiative française mondiale à l’Université de Toronto
En lire plus...

15 janvier 2018 à 8h00

Ne pas être Kathleen Wynne: le principal atout de Patrick Brown?

Patrick Brown
Élections en Ontario le 7 juin
En lire plus...

15 janvier 2018 à 7h00

Les Libéraux misent gros sur le salaire minimum

HotBlack Coffee au 245 rue Queen Ouest.
La campagne des élections du 7 juin est commencée
En lire plus...

15 janvier 2018 à 6h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur