L’empathie, une évolution récente

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’idée voulant que notre société soit beaucoup plus intolérante à la violence que toutes celles qui sont venues avant, peut être mesurée dès le XIXe siècle, conclut une analyse linguistique des témoignages devant les tribunaux londoniens.

Le changement est mesurable sur une période de quelques dizaines d’années seulement, écrivent un historien et un physicien qui ont épluché les transcriptions de 200 000 procès, totalisant 137 millions de mots.

En s’appuyant sur les critères des sciences de l’information, Tim Hitchcock et Simon DeDeo concluent que le langage entourant des mots tels que «sang» et «couteau» permettrait de distinguer de plus en plus les crimes violents des crimes non violents, à mesure qu’on progresse dans le siècle.

Ces transcriptions, qui couvrent les années 1674 à 1913, s’appellent les Proceedings of the Old Bailey. Il s’agirait des plus grosses archives du genre dans le monde, et elles ont été entièrement numérisées dans la dernière décennie.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur