L’écriture comme paroxysme de l’extase

Daniel Marchildon : Aventure d’un soir

Daniel Marchildon, Aventure d’un soir, nouvelles, Ottawa, Éditions L’Interligne, coll. Vertiges, 2019, 136 pages, 20,95 $.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Avant même la publication de son premier roman en 1990, Le secret de l’île Beausoleil, Daniel Marchildon remporte le Prix Cécile-Rouleau pour ce manuscrit. Au fil des ans, ses romans pour la jeunesse lui vaudront le Prix Émile-Olivier, le Prix Trillium et le Prix Françoise-Lepage, entre autres.

Trente ans d’écriture débouchent maintenant sur un recueil de quinze nouvelles inclassables: Aventure d’un soir.

L’éditeur L’Interligne parle d’un bouquet d’aventures décoiffantes et amusantes que vous n’oublierez pas de sitôt. En effet, nous sommes parfois surpris par le raisonnement d’un personnage ou déstabilisés par la tournure d’une intrigue.

Les lecteurs-auteurs, eux, sont même invités à rire dans leur barbe (désolé, le masculin l’emporte sur le féminin comme on disait autrefois).

Drolatique

Le texte éponyme, «Une aventure d’un soir», ouvre le recueil et fait partie des nouvelles livresques. J’avoue avoir deviné le punch à mi-chemin, mais je partais de bon pied pour «ce trajet surtout drolatique, quelquefois sérieux, qui porte un regard sur les livres, l’amour et l’humanité».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans une nouvelle justement drolatique, le personnage est «un livre qui dit tout». Il se trouve rangé sur une tablette, aboutit dans un magasin de livres d’occasion, se voit glissé sous une patte de table pour la mettre à niveau (ayoye!), est lancé dans le bac à recyclage pour être avalé par la déchiqueteuse, «moment pénible de la transformation ultime».

Mais rassurez-vous, il aura été dévoré par une jeune fille de 13 ans et l’aura aidée à «devenir une autre personne».

La Baie Georgienne

Natif de Penetanguishene, Daniel Marchildon est un féru d’histoire de la Huronie. Des références à des événements ou personnages de son coin de pays trouvent habilement leur place dans quelques nouvelles.

C’est le cas du lanceur étoile des Red Sox, Phil Marchildon qui, pour raison de fiction, devient Phil Gendron, natif de Miterre. Quant au naufrage du navire Amik lors d’une liaison entre Collingwood et l’île Manitoulin en 1879, il alimente une des plus longues nouvelles, la plus décoiffante sans doute.

Daniel trouve moyen, en passant, de glisser dans un texte une certaine gloire de la baie Georgienne, celle d’avoir «une magnifique plage de sable blanc, la plus longue au monde à longer un plan d’eau douce».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Parfum

Dans la dernière nouvelle du recueil, «L’attente», les gens font la file devant une boulangerie. «Béats d’anticipation, les clients s’enivrent du parfum de pâte. Quelques secondes suffisent pour qu’ils atteignent le paroxysme de l’extase.»

C’est ce que je vous souhaite au terme de votre lecture de ce recueil finement ciselé.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur