L’école élémentaire catholique de Milton-Sud s’appelle maintenant Sainte-Anne

La nouvelle école elémentaire catholique Sainte-Anne, ouverte depuis septembre à Milton-Sud.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’école élémentaire de Milton-Sud du Conseil scolaire catholique MonAvenir a désormais un nom: École élémentaire catholique Sainte-Anne.

Les membres du Conseil ont arrêté ce choix au cours de la séance régulière de mercredi.

Placée sous la direction de David Rousselle, l’école qui a ouvert ses portes en septembre dernier accueille des élèves de la maternelle à la 6e année. Elle est située au 1150, chemin Ferguson, à Milton.

La famille

Sainte Anne est la grand-mère maternelle de Jésus, la mère de Marie. «La dévotion à Sainte Anne est ainsi fortement liée à l’attachement à la famille de Jésus et rappelle à tous le rôle clé de la famille dans l’éducation de la foi des enfants», explique-t-on.

«Plusieurs Premières Nations autochtones ont une dévotion particulière à sainte Anne, la grand-mère, l’aînée vers qui ils se tournent pour les protéger. Elle est aussi une des patronnes fréquemment choisies par les Canadiens français et les Acadiens. Ainsi, elle représente bien l’esprit francophone catholique et canadien.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La communauté a été consultée sur le nom de cette seconde école de MonAvenir à Milton. L’école Sainte-Anne «a maintenant une âme et une guide spirituelle vers laquelle tous les élèves, les familles et les membres du personnel peuvent se tourner pour vivre leur foi ainsi que leur francophonie», a déclaré la présidente du Conseil, Melinda Chartrand.

Seconde école à Milton

Dominique Janssens, élu pour la région de Halton à la table de MonAvenir, se dit ravi de ce nouveau nom et «très heureux de pouvoir donner aux familles de Milton la possibilité de faire éduquer leurs enfants dans une deuxième école élémentaire catholique, car la région est en forte croissance».

En associant Sainte Anne au nom de l’école, dit-il, «nous renforçons notre détermination à offrir une éducation catholique de qualité».

André Blais, directeur de l’Éducation, voit dans le choix de ce nom un renforcement dans la mission francophone du Conseil scolaire MonAvenir. «Le choix de ce nom renforce notre détermination à promouvoir l’éducation francophone et catholique d’excellence. De plus, Sainte Anne représente la famille, qui est une de nos valeurs fondamentales.»

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir accueille cette année plus de 17 500 élèves dans 61 écoles établies sur un territoire qui s’étend de la péninsule du Niagara à Peterborough, et de Toronto à la baie Georgienne.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur