L’Ebola persiste à cause de la guerre au Congo

virus

Le virus de l'Ebola sous microscope électronique. (Photo: NIAID / Flickr / CC)


9 novembre 2018 à 7h00

Depuis 42 ans, toutes les éclosions du virus Ebola ont fini par s’éteindre d’elles-mêmes, parce que le virus a fini par être contenu. Or, pour la première fois, cette semaine, le directeur du Centre de contrôle des maladies d’Atlanta (CDC) prévient que celle qui sévit actuellement au Congo pourrait devenir permanente.

Le bilan actuel de l’épidémie, qui entre dans son quatrième mois, est de 186 morts.

Bien que ce chiffre soit loin sous le total de l’édition 2014-2016 — on avait alors compté 11 310 morts, pour la plupart dans trois pays d’Afrique de l’Ouest — ce qui inquiète cette fois les autorités, c’est la guerre civile dans la région du Nord-Kivu, qui nuit aux efforts pour soigner les populations locales.

Épidémie persistante

Le jargon employé par le CDC pour définir ce risque est celui d’une «épidémie persistante» — alors que les éclosions d’Ebola ont toujours été qualifiées, jusqu’ici, de «ponctuelles», même celle de 2014-2016.

Concrètement, une épidémie d’Ebola est plus facile à contenir qu’une épidémie de grippe, parce que le virus se transmet très difficilement — il faut avoir été en contact direct avec le sang ou les selles du malade.

C’est pourquoi les premières victimes sont souvent des professionnels de la santé, mais c’est aussi pourquoi des efforts accrus pour isoler les malades et sensibiliser leurs familles ont réussi, jusqu’ici.

Chaîne de transmission

Or, une situation de guerre civile, dans une région qui compte six millions d’habitants, signifie que «nous pouvons perdre la capacité à retracer les contacts, arrêter la chaîne de transmission», résumait lundi dans le Washington Post un autre expert en «sécurité de la santé».

Le CDC avait organisé à Washington une rencontre d’information, à l’intention des décideurs, sur l’état de la présente épidémie.

Vaccin testé à grande échelle

Les nouvelles du front ne sont pourtant pas toutes mauvaises. C’est la première fois qu’on peut tester à grande échelle un vaccin contre Ebola.

Celui-ci, encore expérimental, a commencé à être distribué en août, et les premiers résultats étaient qualifiés d’encourageants, mais il sera difficile d’évaluer son efficacité s’il ne peut être distribué que dans les zones les moins touchées par l’épidémie.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Un mystérieux signal cosmique, c’est bien, mais deux, c’est mieux

Des «sursauts radio rapides» venus des profondeurs du cosmos, mais qui ne durent que quelques millièmes de seconde, c’est déjà intrigant. Mais lorsqu’on en...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 7h00

La débandade des Maple Leafs se poursuit

Les Maple Leafs recevaient la visite de l'Avalanche du Colorado pour la seule fois de la saison lundi soir à l'Aréna Scotiabank. Avant la...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 22h54

1,9 million $ du fédéral pour le «Carrefour» de l’Université

Université de l'Ontario français
La ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a annoncé un investissement de 1,9 million $ pour le développement du...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 20h40

L’immigration comme solution pour faire croître la francophonie en Ontario

Plusieurs politiques canadiennes ont été mises de l’avant au cours des dernières années, afin de favoriser l’immigration francophone hors Québec.
En lire plus...

14 janvier 2019 à 9h00

Climat: Radio-Canada échoue à son propre quiz

climat, changements climatiques, réchauffement de la planète
Radio-Canada présente une série de reportages sur des démarches citoyennes et politiques mises de l’avant pour «réduire l’impact écologique de l’activité humaine», accompagnée d'un...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 7h00

Un vent du Nord nous atteint

contes et légendes Finlande
Un vent d'hiver nous arrive tout droit de Finlande, avec des Légendes des pays du Nord, un superbe ouvrage artistique publié à l'occasion...
En lire plus...

13 janvier 2019 à 11h00

L’étau sociolinguistique de la Conquête

roman
L’homme au regard de lion, le tout dernier roman du prolifique Pierre Chatillon, couvre une demi-douzaine d’années dans la vie de son héros Yvon...
En lire plus...

13 janvier 2019 à 9h00

Quiz: Janvier

janvier - 13 janvier
Le mois de janvier est nommé en l’honneur du dieu romain... et d'autres curiosités sur le premier mois de l'année.
En lire plus...

13 janvier 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur