L’Ebola persiste à cause de la guerre au Congo

virus

Le virus de l'Ebola sous microscope électronique. (Photo: NIAID / Flickr / CC)


9 novembre 2018 à 7h00

Depuis 42 ans, toutes les éclosions du virus Ebola ont fini par s’éteindre d’elles-mêmes, parce que le virus a fini par être contenu. Or, pour la première fois, cette semaine, le directeur du Centre de contrôle des maladies d’Atlanta (CDC) prévient que celle qui sévit actuellement au Congo pourrait devenir permanente.

Le bilan actuel de l’épidémie, qui entre dans son quatrième mois, est de 186 morts.

Bien que ce chiffre soit loin sous le total de l’édition 2014-2016 — on avait alors compté 11 310 morts, pour la plupart dans trois pays d’Afrique de l’Ouest — ce qui inquiète cette fois les autorités, c’est la guerre civile dans la région du Nord-Kivu, qui nuit aux efforts pour soigner les populations locales.

Épidémie persistante

Le jargon employé par le CDC pour définir ce risque est celui d’une «épidémie persistante» — alors que les éclosions d’Ebola ont toujours été qualifiées, jusqu’ici, de «ponctuelles», même celle de 2014-2016.

Concrètement, une épidémie d’Ebola est plus facile à contenir qu’une épidémie de grippe, parce que le virus se transmet très difficilement — il faut avoir été en contact direct avec le sang ou les selles du malade.

C’est pourquoi les premières victimes sont souvent des professionnels de la santé, mais c’est aussi pourquoi des efforts accrus pour isoler les malades et sensibiliser leurs familles ont réussi, jusqu’ici.

Chaîne de transmission

Or, une situation de guerre civile, dans une région qui compte six millions d’habitants, signifie que «nous pouvons perdre la capacité à retracer les contacts, arrêter la chaîne de transmission», résumait lundi dans le Washington Post un autre expert en «sécurité de la santé».

Le CDC avait organisé à Washington une rencontre d’information, à l’intention des décideurs, sur l’état de la présente épidémie.

Vaccin testé à grande échelle

Les nouvelles du front ne sont pourtant pas toutes mauvaises. C’est la première fois qu’on peut tester à grande échelle un vaccin contre Ebola.

Celui-ci, encore expérimental, a commencé à être distribué en août, et les premiers résultats étaient qualifiés d’encourageants, mais il sera difficile d’évaluer son efficacité s’il ne peut être distribué que dans les zones les moins touchées par l’épidémie.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Écriture soignée et soyeuse

roman Lévesque éditeur
Journaliste-photographe dans plusieurs médias québécois, Jean-François Villeneuve a publié un premier roman intitulé Les chambres obscures. Le titre renvoie aussi bien à des pièces...
En lire plus...

24 mars 2019 à 9h00

Quiz : Gestation et espérance de vie

Épaulard
Quiz : Quelques questions sur la gestation et l'expérance de vie des animaux.
En lire plus...

24 mars 2019 à 7h00

Les Rangers ont le dessus sur les Maple Leafs

Les Maple Leafs étaient de retour à domicile samedi soir pour la dernière rencontre du samedi de la saison après avoir été sur la...
En lire plus...

23 mars 2019 à 23h54

Le Thunder prend sa revanche sur les Raptors

Mike Laviolle
Il y avait comme une odeur de phases finales, vendredi soir à l’Aréna Scotiabank, pour la rencontre qui opposait les Raptors de Toronto au...
En lire plus...

23 mars 2019 à 17h00

Les Québécois sont bourrés de contradictions

Le sondeur et conseiller en mise en marché Jean-Marc Léger raffine depuis plusieurs années son expertise de la mentalité des Québécois, qu’il explique dans...
En lire plus...

23 mars 2019 à 15h00

Regagner du muscle pour contrer le vieillissement

vieux
Moins loin, moins souvent: les déplacements des personnes âgées se réduisent avec l’âge. De nombreux aînés préfèrent rester à la maison et limiter leurs...
En lire plus...

Appropriation culturelle: pour ou contre un droit de regard sur la création?

appropriation culturelle
Le débat québécois entourant l’appropriation culturelle gagne toute la francophonie. Chez nous, la réflexion amorcée fait-elle davantage référence à un réflexe défensif ou à...
En lire plus...

23 mars 2019 à 11h00

L’élimination des frais de scolarité: illusoire

Glendon
Dans un monde idéal, il serait très agréable de ne pas avoir à payer de frais de scolarité à l'université. Cependant, lorsque les étudiants...
En lire plus...

23 mars 2019 à 9h00

Il ne resterait que 10 marsouins du Pacifique

Le prochain animal à être officiellement déclaré éteint sera peut-être le vaquita, ou marsouin du Pacifique. Avec seulement 10 individus, il est devenu le...
En lire plus...

23 mars 2019 à 7h00

Karen Vanderborght veut reconnecter les jeunes et les aînés

Jusqu’au 28 mars chez Trinity Square Video, l’artiste Karen Vanderborght partage avec le public son projet «Grey Matter». À l’aide de leur cellulaire et...
En lire plus...

22 mars 2019 à 18h50

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur