L’eau tumultueuse des piscines de Lourdes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Auteur, entre autres, de la trilogie La naissance d’une nation, Pierre Caron a récemment publié le roman Aqua tumulte qui nous plonge dans une enquête secrète au sujet d’un terroriste aux intentions démentes. Ce qui demeure en jeu, ici, c’est la vie des pèlerins qui affluent à Lourdes à l’été 2008 pour le 150e anniversaire des apparitions de la Vierge.

Au moment où Lourdes se prépare à la visite de Benoît XVI, le recteur des Sanctuaires, le père Pablo Mendez, reçoit une lettre de menaces: le signataire réclame que la junte militaire colombienne (FARC) soit reconnue comme principal parti d’opposition en Colombie. Cette exigence donne au chantage «une envergure à la hauteur de sa fatuité».

Si la requête d’Aqua tumulta, l’expéditeur de la missive, devait être ignorée, de nombreux pèlerins mourront. Pour preuve du sérieux de la menace, une coupure de journal relatant la mort atroce d’une innocente victime accompagne la lettre.

Soucieux de dissimuler l’affaire aux médias et aux touristes, le père Mendez fait appel à son ami Lucien Jérôme, ex-commissaire à la retraite. Dès la page 73, l’auteur nous annonce «une histoire marquée au sceau d’une implacable réalité en dépit de son caractère absolument cauchemardesque».

Jérôme arrive à Lourdes avec une bonne amie qui fut autrefois sa professeure d’histoire religieuse. Pour cette vieille dame, les miracles demeurent une notion assez volatile, surtout lorsqu’on sait que «la vie est un accident dont ne sort pas vivant».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’ex-policier, lui, n’est pas un catholique pratiquant, car il ne souscrit pas à l’aspect théâtral du culte. Pour lui, la foi est un sentiment personnel, intime, et il n’a pas besoin de tout le flafla des rituels. Même le recteur des Sanctuaires de Lourdes est parfois dérangé par «le cirque de religiosité souvent exacerbée» qui entoure la dévotion des malades, pour ne pas dire leur déception.

Comme vous pouvez le constater, Pierre Caron a habilement farci son roman de commentaires sur la religion. Il signale, bien entendu, que la notoriété de Lourdes repose sur la grotte, les apparitions de la Vierge ou les visions de Bernadette Soubirous (1858), les miracles et les sanctuaires qui ont poussé comme des champignons.

Mais Lourdes comprend également les hôtels, les restaurants et… 400 boutiques d’objets de piété. La Cité mariale recèle tout aussi bien 150 ans d’histoire religieuse que la formule d’«une formidable réussite commerciale».

L’ex-commissaire Jérôme ne tarde pas à découvrir qu’il a affaire à un fou furieux aux intentions démentes. Son expérience lui a appris que «c’est dans les détails que se cache le diable». Jérôme sait que «la vérité est composée d’un ensemble de vraisemblances qui, additionnées, totalisent l’évidence».

Ne comptez pas sur moi pour vous révéler le dénouement de cette course contre la montre dans Lourdes, la Cité mariale qui dissimule de nombreux secrets. Je vous signalerai seulement que les choses risquent de devenir… pas très catholiques.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

J’ajouterai que Pierre Caron a pris soin d’avertir ses lecteurs que seuls les événements relatifs aux Sanctuaires et à l’histoire religieuse de Lourdes et des environs sont vrais. Tout le reste est purement imaginaire.

L’année est encore jeune, mais ce roman pourrait bien se trouver dans la liste de mes coups de cœur en 2014…

Pierre Caron, Aqua tumulte, roman, Montréal, Recto-Verso éditeur, 2014, 424 pages, 24,95 $.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur