Des compensations lourdes de conséquences

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Conservateurs ont bien fait de ne pas verser les compensations que le précédent gouvernement libéral avait prévu verser à certaines communautés touchées par des mesures de guerre au siècle dernier, car cela pourrait être lourd de conséquences.

Durant la Deuxième Guerre mondiale, des personnes d’origine italienne ont été internées ici par mesure préventive. Plusieurs d’entre elles ne juraient que par le fasciste Mussolini, le pote d’Hitler, et avaient des comportements suspects. Étaient-elles du côté de l’Axe? Représentaient-elles un danger pour la sécurité du pays?

L’État canadien devait d’abord sécuriser et protéger son territoire. Et comme il n’avait pas à l’époque les moyens d’écoute électronique d’aujourd’hui, il devait agir au mieux avec les moyens du bord. C’était la guerre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Certes, des abus ont été commis. Au début de la Guerre du Golfe, au début des années 1990, l’Angleterre a interné dans un camp spécial des personnes d’origine irakienne vivant sur le territoire britannique. Elle a agi ainsi pour se protéger. La loi le lui permettait.

J’ai posé un jour la question à un Canadien récemment immigré de Chine populaire à qui irait son soutien si la guerre éclatait entre le Canada et la Chine. Il a répondu sans hésitation la Chine, puis a semblé regretter sa confession. Cela laisse songeur.

Du fait de la mondialisation, d’Internet et d’autres moyens de communication, les immigrés d’aujourd’hui restent en contact étroit avec leur pays d’origine et s’identifient moins qu’avant à leur pays d’accueil. Raison de plus de ne pas baisser la garde.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur