L’eau de Flint, Michigan: des accusations d’homicide

Des hauts fonctionnaires savaient depuis des mois que l'eau du robinet était contaminée. (Photo: philografy - Flickr - Creative commons - http://bit.ly/2sHuFIP)

Des hauts fonctionnaires savaient depuis des mois que l'eau du robinet était contaminée. (Photo: philografy - Flickr - Creative commons - http://bit.ly/2sHuFIP)


26 juin 2017 à 16h19

Le scandale de l’eau potable de la petite municipalité de Flint dans l’état du Michigan, aux États-Unis, n’en finit plus de révéler de nouveaux responsables. Trois ans après les évènements, les «vrais» coupables de cette crise sanitaire sont à présent devant les tribunaux.

Nick Lyon, le directeur du département de la santé publique du Michigan et quatre de ses officiers viennent d’être accusés d’homicide involontaire sur la personne d’un résident de 85 ans, Robert Skidmore, décédé après avoir contracté la légionellose, une infection pulmonaire, à la suite de la consommation d’eau.

Localisée à une centaine de kilomètres au nord-ouest de la ville de Détroit, la petite municipalité de 100 000 habitants avait vu son eau potable être contaminée en 2014 par la bactérie Legionella et au plomb à la suite de nouvelles directives d’approvisionnement.

Cette crise sanitaire avait engendré une centaine de cas de légionellose, dont 12 décès en 2014-2015, et exposé des milliers de personnes, dont de jeunes enfants, à de graves risques pour leur santé.

Couleur rouille

Rapidement, les habitants de Flint s’étaient toutefois plaints auprès des dirigeants de la municipalité de la qualité de leur eau, qui avait pris une couleur rouille et les rendait malades. Mais il avait fallu attendre 2 ans avant que les élus de Flint ne prennent finalement des mesures pour redresser la situation.

Cette crise sanitaire avait été jugée si dramatique à l’époque que l’ancien président américain Barack Obama avait décrété l’état d’urgence dans la municipalité.

Cinq hauts responsables sont aujourd’hui directement pointés du doigt et accusés d’avoir failli à alerter la population lors de l’épidémie de légionellose qui a frappé la municipalité. Si Nick Lyon, un membre de l’équipe républicaine du gouverneur du Michigan, Rick Snyder, est reconnu coupable, il encourt une peine de 15 ans de prison.

Nick Lyon est également accusé d’avoir tenté de faire obstruction au travail des scientifiques qui avaient tenté de savoir si l’augmentation du nombre de cas de légionellose était liée au nouvel approvisionnement en eau potable.

Une usine débordée

Jusqu’en avril 2014, la petite municipalité de Flint s’approvisionnait en eau potable à partir du Lac Huron, via la ville de Détroit. Par souci d’économie, il avait cependant été décidé à cette date qu’elle puiserait dorénavant son eau potable dans la petite rivière locale.

L’usine de traitement des eaux de la municipalité avait été rapidement débordée par l’ampleur de l’opération, favorisant la contamination de l’eau par la bactérie de type Legionella.

Du chlore avait été ajouté à l’eau potable pour lutter contre cette contamination. Les conduites de distribution de la municipalité se sont toutefois corrodées en présence de l’eau rendue plus acide par l’ajout de chlore provoquant ainsi une cascade chimique qui libéra à son tour du plomb directement dans l’eau potable circulant jusqu’aux robinets des résidents.

Au courant depuis des mois

Une analyse des évènements – une fois l’état d’urgence déclaré – a démontré que le département de la santé avait manqué à ses obligations alors que les hauts responsables étaient au courant depuis des mois de la situation.

Sans compter les mauvaises décisions, prises par mesure d’économie, par l’administration. Par exemple, aucun produit n’avait été ajouté de manière préventive pour éviter la corrosion du réseau de distribution d’eau potable. Ces inactions ont aggravé cette crise sanitaire qui a particulièrement frappé les citoyens les plus défavorisés de la municipalité et engendré de nombreux décès.

Depuis, ce drame sanitaire et humain s’est déplacé dans les tribunaux où les accusations n’arrêtent pas de pleuvoir sur des coupables toujours plus nombreux. Les deux compagnies d’inspection chargées de contrôler la qualité de l’eau avaient été poursuivies l’an dernier pour «déclarations frauduleuses» par l’état du Michigan.

 

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur